Lonsény Nabé annonce un audit: "Des excès évidents ont été constatés...sur les comptes"

Guinée
Dr Lonsény Nabé, Gouverneur de la Banque centrale
Dr Lonsény Nabé, Gouverneur de la Banque centrale

CONAKRY-Dans le cadre de la sécurisation des ressources de l’Etat et de la qualification des dépenses publiques, le CNRD à travers son communiqué numéro 11, a pris la décision de gel temporaire des opérations de retrait sur les comptes des entités publiques et parapubliques.

Dans une déclaration lue ce mercredi 20 octobre 2021, à la télévision nationale, le Gouverneur de la banque centrale, Dr Lonsény Nabé, a précisé que cette décision est motivée par la nécessité de s’assurer que les paiements vont aux bénéficiaires désignés dans le cadre d’une transparence et de moralisation des activités économiques et financières de l’Etat.

« Pour assurer les conditions de fonctionnement sans rupture des services de l'Etat, il a été procédé selon le cas, à des opérations dégel partiel ou total. Malgré cette volonté affirmée, certaines personnes continuent à faire répandre des rumeurs selon lesquelles les opérations financières de l'Etat demeurent bloquées. 

Il faut le rappeler avec force : soucieux des conditions de vie des travailleurs, le CNRD a autorisé le payement intégral des salaires et traitements des personnels de toutes les entités sans parler de ceux de la fonction publique elle-même », a indiqué le Gouverneur de la BCRG.

Cependant, a ajouté Dr Lonsény Nabé, « force est de constater que dans beaucoup de ces structures, des excès évidents ont été constatés quant aux mouvements de fonds sur les comptes ayant fait l'objet de levée des restrictions ». 

Le premier responsable de la Banque centrale de Guinée a averti qu’à cet égard, « des procédures d'audits et de contrôle seront mis en place pour vérifier la traçabilité des opérations au débit. Il reste entendu que les opérations au crédit ne sont pas concernées par cette restriction. Une fois ces procédures de contrôle finalisées, il sera procédé au dégel progressif des opérations », a-t-il annoncé. 

Dr Nabé précise que même dans la perspective d'un dégel partiel ou total, la responsabilité des gestionnaires des comptes reste entière quant à la justification des mouvements et des soldes.

A suivre…

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 21 octobre 2021 à 0:35