Michel Lamah brise le silence : « Arrêtez de me prendre pour un fou… »

Guinée
Michel Lamah
Michel Lamah

CONAKRY-Le lieutenant Michel Lamah, membre du commando des forces spéciales qui a arrêté Alpha Condé, le 05 septembre 2021, a décidé de rompre le silence pour tenter de rassurer. Alors que des spéculations alarmantes sur son état de santé continuent d’agiter la toile et certains médias, le jeune officier rassure qu’il « va bien ». Il demande aux gens d’arrêter de le prendre pour un « fou ».

« Je ne suis pas content de certains guinéens. Je sais que les 80% des guinéens sont en train de me soutenir positivement. Je suis content de vous. Je suis fier de moi, c’est pourquoi je porte l’habit blanc, j’ai le cœur blanc et je porte le drapeau. Pour votre information, je vais bien, arrêtez de me prendre pour un fou », a-t-il lancé dimanche 3 octobre 2021, sur une vidéo amateur devenue virale sur les réseaux sociaux.

Le 05 septembre, jour du putsch qui a renversé Alpha Condé, les guinéens ont découvert cet agent du groupement des forces spéciale. Son accoutrement singulier (cauris et gris-gris) a surtout marqué les esprits. Mais les jours qui ont suivi le coup d’Etat, des rumeurs persistantes ont circulé sur cet agent qui a pris part à la capture du président renversé. Elles ont été amplifiées par son voyage en Guinée forestière, dit-on pour faire un sacrifice et suivre un traitement. Depuis, Michel Lamah ne cesse de parler de lui.

Sur sa vidéo publiée dimanche, il porte des lunettes de soleil et assure qu’il est en bon termes avec le président de la transition le colonel Mamadi Doumbouya. Parlant d’Alpha Condé, il indique que c’est son « papa ». Il soutient que ce dernier a été mal encadré et qu’il a été trompé c’est pourquoi, le pays en est à cette situation.

« Le Président de la République, son excellence le colonel Doumbouya, on sait ce qu’on s’est dit. C’est mon grand frère. Le Président Alpha Condé, j’ai toujours dit que c’est mon papa, il a été mal encadré et il a été trompé, c’est pourquoi on est là où nous sommes aujourd’hui. Celle qui parle sur les réseaux en disant que je suis fou, qu’elle arrête de gâter mon nom », a-t-il précisé.

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 04 octobre 2021 à 0:34