Crimes en Guinée : Ce que demandent la France, l’UE et les Etats-Unis

Guinée
Ursula von der Leyen Présidente de la Commission européenne et Joe Bien président des Etats-Unis
Ursula von der Leyen Présidente de la Commission européenne et Joe Bien président des Etats-Unis

CONAKRY-A la veille de la commémoration du douzième anniversaire des massacres du 28 septembre 2009, plusieurs ambassades occidentales, ont appelé ce lundi 27 septembre 2021, à ce que les responsables des crimes soient traduits en justice pour répondre de leurs actes.

« À l’occasion du douzième anniversaire des massacres du stade du 28 septembre 2009, les ambassades des États-Unis d’Amérique et de la France, ainsi que la délégation de l’Union européenne continuent de soutenir les appels pour que les personnes responsables des atrocités commises rendent compte de leurs actes », ont lancé aujourd’hui, ces trois ambassades dans une déclaration conjointe.

Plus de 150 civils avaient été tués, une centaine de femmes violées le 28 septembre 2009 en Guinée sous le règne de Moussa Dadis Camara. Douze ans après les faits, les victimes continuent de réclamer justice, mais aucune date du procès n’est encore fixée.

« Nous adressons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes des massacres, qui méritent que justice soit faite », soulignent la France l’Union européenne et les Etats-Unis.

Ces représentations diplomatiques souhaitent aussi que justice soit rendue aux victimes des violences politiques.

« En faisant en sorte que la justice soit rendue aux victimes des massacres et d’autres actes de violence politique dans le cadre d’un système judiciaire formel, la Guinée contribuera à promouvoir la paix, à rejeter toute forme de violence et à faire respecter l’Etat de droit », ont-elles mentionnées.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 27 septembre 2021 à 21:15