Guinée : Des recommandations pour une transition apaisée, inclusive et réussie

Guinée
Des membres de Commission de Suivi du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques en République de Guinée
Des membres de Commission de Suivi du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques en République de Guinée

CONAKRY-La Commission de Suivi du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques en République de Guinée a exprimé, ce vendredi 24 septembre 2021, sa position par rapport à la situation socio-politique du pays. 

Dans leur déclaration, les membres de Commission de Suivi du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques en République de Guinée disent avoir pris acte de la prise du pouvoir par le CNRD à sa tête le Colonel Mamadi Doumbouya.

Ci-dessous la position et les recommandations du Directoire de la CSCBC, à l’endroit du CNRD, des partis politiques, à la société civile, à la communauté internationale et les partenaires techniques et financiers pour une transition, inclusive, apaisée et réussie.

Le 21 novembre 2008, les partis politiques se sont engagés, pour la première fois, à signer un code de bonne conduite dans l’espace politique guinéen. 

Ce Code est un texte d’engagement moral pour la consolidation de la paix et le renforcement de la culture démocratique, avec 134 partis politiques signataires à date. En l’adoptant, les partis signataires se sont engagés à tout mettre en œuvre pour créer et maintenir un environnement de paix et de sécurité dans le cadre de l'organisation des élections afin de favoriser la cohésion sociale, l'unité nationale et la promotion de la démocratie.    

La Commission de Suivi du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques en 

République de Guinée (CSCBC) est un organe de veille, de la promotion de l’éthique, du fair-play politique et de l’apaisement du climat socio-politique avant, pendant et après les élections. 

La CSCBC suit de près, depuis le matin du dimanche 5 Septembre 2021, l’actualité politique, caractérisée par la prise du pouvoir par le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD). 

La CSCBC prend acte de cet état de fait et se félicite de l’apaisement du climat politique ainsi que des actes d’une importance capitale déjà posés par les nouvelles autorités du pays, notamment :   

  • La libération des détenus politiques et l'abandon des poursuites judiciaires à leur encontre ; 
  • L’initiative d’une série de concertations avec tous les acteurs des forces vives de la nation et des partenaires étrangers ; 
  • La libération du siège de l’UFDG ; 
  • L’ouverture progressive des frontières terrestres jusque-là fermées avec les pays voisins de la République de Guinée ; 
  • La volonté exprimée de faire de la justice la boussole qui orientera leurs actions.... 

  Se fondant sur les dispositions du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques, nous, membres de cette commission composée des représentants de partis politiques de tout bord recommandons : 

? Au CNRD 

  • De poursuivre un dialogue franc et inclusif avec tous les acteurs politiques et sociaux pour une transition réussie et apaisée. 
  • Faire l’état des lieux des cas de violences et de destruction des biens matériels privés et publics afin de dédommager les victimes ; 
  • Élucider les cas de morts dans le cadre des manifestations politiques et rendre justice aux victimes. 
  • Consolider les acquis démocratiques en facilitant les réformes constitutionnelles, légales et politiques et l’organisation d’élections démocratiques inclusives et crédibles ; 
  • Créer les conditions devant permettre le renforcement d’un climat de confiance entre les acteurs politiques conformément à l’article 1er du Code de bonne conduite des partis politiques en République de Guinée qui dispose de : « Promouvoir un esprit républicain par l'instauration d'un climat de confiance entre les partis politiques d'une part et entre les autorités compétentes et les partis politiques d’autres part »  
  • Définir les organes, leur fonctionnement et la durée de la Transition. 

? Aux Partis politiques 

  • Assurer l’éducation civique des militants et sympathisants conformément à l’article 12 du Code de bonne conduite des partis politiques en République de Guinée, pendant cette période de transition et au cours des processus électoraux à venir ; 
  • S’interdire d’utiliser la violence sous toutes ses formes et faire preuve de retenue dans les attitudes, comportements, discours et écrits ; 
  • Proscrire toutes attaques personnelles et/ou diffamatoires ; 
  • Combattre toutes les formes de violences faites aux femmes et encourager leur participation politique conformément à l’article 17 du Code de bonne conduite des partis politiques en République de Guinée qui exige des candidat(e)s et de leurs militants de : « Prévenir et dénoncer toutes formes de violence contre les femmes engagées en politique ». 

? À la Société Civile, la Communauté Internationale et aux Partenaires Techniques et Financiers 

  • Participer activement à la sensibilisation des acteurs pour une transition apaisée;  
  • Encourager et soutenir le dialogue entre les acteurs des forces vives de la nation
  • Soutenir les réformes constitutionnelles, institutionnelles et politiques pouvant contribuer à la crédibilité des prochaines élections et à l'apaisement du climat politique  
  • Appuyer techniquement et financièrement le processus de transition. 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 24 septembre 2021 à 19:13