Alternance : « l’âge n’est pas le problème… », selon Dr Faya

Guinée
Dr Faya Milimono
Dr Faya Milimono

CONAKRY-Dr Faya Milimouno s’est exprimé, ce mercredi 22 septembre 2021, sur la polémique qui enfle autour du rajeunissement de la classe politique guinéenne. Le président du Bloc Libéral soutient que « l’âge n’est pas un problème ».

« Nous entendons beaucoup le mot rajeunissement de la classe politique, il faut écarter ceux qui ont dirigé auparavant. C’est de bonne guerre mais à la CPR (coalition politique pour la rupture), nous sommes républicains. Nous avons pris acte dès les premières heures, de la promesse faite par le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) qu’il n’y aurait pas de la chasse aux sorcières, de règlement de compte et que la justice servirait de boussole à chaque citoyen.

C’est exactement ce que la CPR attend parce que pour nous, l’âge n’est pas le problème. Tout au long de l’histoire de notre pays, que ce soit le tout premier gouvernement formé après notre indépendance en 58 et le tout dernier gouvernement d’Alpha Condé qui vient d’être déposé, il y avait des jeunes, des adultes mais aussi des vieillards. Il n’y a encore aucune étude qui ait prouvé que ceux qui sont vieux ont été plus criminels que les jeunes », Dr Faya Milimouno.

Selon lui, la démarche républicaine que la coalition qu’il dirige recommande c’est d’étudier chaque cas.  Car, dit-il,  la responsabilité pénale est individuelle et pas transférable.

« Nous avons promis de nous impliquer dans le processus de cette période transitoire. Nous veillerons à ce qu’effectivement qu’il n’y ait pas de chasse aux sorcières. Par contre, la vérité doit être établie dans notre pays pour que nous cessions de tourner les pages avant de les avoir lues. Notre ambition, après cette période transitoire, la Guinée doit être celle de la rupture. Nous, (Coalition politique pour la rupture), nous voulons que le système qui nous a endeuillés, divisés, appauvri que nous le tournions une fois pour toute. Nous allons tourner cette page pas par la chasse aux sorcières, mais par une démarche rigoureuse situant la responsabilité des uns et des autres pour qu’aucun innocent ne soit encore victime » a précisé Dr Lansana Faya Milimono, président du bloc libéral.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 22 septembre 2021 à 17:53