Cas de la guinéenne déclarée malade d'Ebola à Abidjan : une première "bonne nouvelle"…

Labé
Image d'illustration
Image d'illustration

LABE-Alors que la psychose avait commencé à gagner du terrain du côté de Labé, ville de provenance de la jeune guinéenne testée positive au virus Ebola à Abidjan, une première "bonne nouvelle" vient d'être annoncée par les autorités sanitaires de Labé.

La famille de K.D. a été  identifiée  ce lundi 16 août 2021, dans la commune urbaine de Labé. Elle a d'ailleurs accepté de coopérer pour identifier tous les contacts de la malade. Une équipe de psychologues est passé dans la famille pour sensibiliser. La réticence qui était perceptible au début a été levée. Ce qui devra permettre de faciliter le suuivi des contacts.

"Nous avons identifié  la famille dans un quartier de la commune urbaine de Labé ici. Mais nous taisons le nom pour éviter la stigmatisation. Nous venons de finir une réunion avec l'ANSS et le ministre de la santé. Nous avons trouvé un certain nombre de recommandations que nous avons commencé  à  appliquer  sur le terrain. Nous avons rencontré la famille avec la première équipe de sensibilisation qui les aide en attendant. Quand l'équipe d'investigation passera pour recenser les contacts, on n'aura pas de problème. Je vous assure que la famille a accepté  de coopérer. Au début, il y avait un peu de réticences, mais dès que nous sommes partis vers eux, le mythe est tombé. Nous espérons que tout se passera très bien.

Lire aussi-De Labé à Abidjan, l'itinéraire de la jeune guinéenne testée positive au virus Ebola

Il ne faut rien exclure dans les enquêtes puisque certains disent que c'est peut-être en cours de route qu'elle a contracté la maladie. C'est possible mais étant du domaine de la santé, les suppositions ne passent pas surtout lorsqu'on sait la période d'incubation. Le délai est très court pour que des signes apparaissent entre son départ de Labé  et son arrivée à  Abidjan en 5 jours seulement. Ce qui fait qu'il faut tout fouiner. Si on ne trouve rien, c'est une bonne nouvelle, mais si c'est le contraire, on ne le souhaite, il faudra appliquer les mesures", a expliqué le directeur préfectoral de la santé  de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo

Joint par Africaguinee.com, une proche de K.D la malade a indiqué que la famille reste sereine. Elle précise la réticence au début n'était qu'un malentendu.

"Nous avons rencontré  les agents de Santé tête à tête  pour des échanges. Nous allons coopérer ce n'est pas la fin du monde. Nous sommes allés à  l'école pour comprendre. Avant qu'ils ne viennent, certains membres de la famille doutaient (…) Mais comme ils sont venus, on s'est compris. Nous ne savions pas que notre fille était malade. Avant son départ, elle ne se plaignait de rien. C'est hier que nous avons appris qu'une guinéenne est malade d'Ebola, on ne savait que c'était notre parent. C'est dans la nuit que nous avons compris qu'il s'agit bel et bien de notre fille", a expliqué M.D une tante à D.K.

Dossier à suivre…

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 45 45

Créé le Lundi 16 août 2021 à 14:30

TAGS