Covid-19 : " nous sommes débordés...certains bureaux des médecins sont transformés en salle de soin"

Mamou
Hôpital régional de Mamou
Hôpital régional de Mamou

MAMOU-La préfecture de Mamou connait une flambée de contamination de la covid-19. Les services sanitaires sont débordés, certains bureaux des médecins sont transformés en salle de traitement. Ce mardi 10 août, un malade a succombé, a appris Africaguinee.com.  

Situé dans l'enceinte de l'hôpital régional de Mamou, le centre de traitement des épidémies est débordé par les patients atteints du COVID 19. Plus d'une vingtaine de personnes sont sous traitement dans ce centre, ont indiqué des sources hospitalières.  Le directeur général de l'hôpital régional de Mamou, Dr Kader Camara l'a annoncé dans un entretien qu'il a accordé à notre correspondant basé dans cette région.

"L'hôpital est en chantier dans sa plus grande partie. On n'a pas assez de places pour les patients car la plupart part des bâtiments sont en chantier. Mais malgré tout ça, on ne va pas demander à une femme qui doit faire la césarienne de rentrer à la maison par manque de places. Sinon c'est comme si on lui demandait de rentrer mourir à la maison. C'est vrai qu'on est débordé, car on faisait recours au CTE-PI pour d'autres patients, mais actuellement ce centre est débordé par les malades du COVID 19. On ne peut pas les mélanger là-bas. D'ailleurs, il n'y a même pas de places là-bas. Le centre est plein", a confié le DG de l'hôpital régional.

Signe évocateur du débordement, les bureaux de certains médecins sont transformés en salle de soins pour les malades, explique pour sa part la Directrice régionale de la santé de Mamou. Invitant les citoyens à être vigilant, elle indique que cette nouvelle vague du coronavirus a contracté plus de personnes dans la ville de carrefour par rapport à la première vague.

"Nous demandons aux citoyens d'être vigilants. Les gens doivent respecter les gestes barrières. Plus de 20 personnes sont sous traitement au CTPI. Cette nouvelle vague fait plus de victimes que la première dans cette ville. D'ailleurs, un vieux vient de rendre l'âme ici toute de suite du COVID. On va renforcer les gestes barrières. Pour les barrages sanitaires au niveau des entrées de Mamou, on va les remettre très bientôt. On va prendre toutes les dispositions pour vacciner tout le monde", a souligné Dr Hadja Mariama Kankalabe Diallo.

"Nous sommes débordés, même certains bureaux des médecins sont transformés en salle de traitement", a-t-elle alerté.

Il faut souligner qu'à Mamou, les gestes barrières sont foulés au sol. Les citoyens n'ont toujours pas confiance à l'existence de la maladie. Les regroupements en grande pompe continuent de plus belles, le port du masque a cessé, les kits de lavages de mains ont disparu dans la ville, les barrages sanitaires enlevés.

 

Depuis Mamou, Habib Samaké

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 11 août 2021 à 16:22

TAGS