Des émissaires d'Alpha Condé au Foutah, "fief" de Cellou: ce qu'en dit l'UFDG…

Guinée
De hauts dirigeants de l'UFDG, Cellou Dalein Diallo, président, Kalémodou Yansané et Chérif Bah, vie-présidents
De hauts dirigeants de l'UFDG, Cellou Dalein Diallo, président, Kalémodou Yansané et Chérif Bah, vie-présidents

CONAKRY-Alors que les séquelles des violences postélectorales de la présidentielle d'octobre 2020 sont encore présentes dans les esprits, le président Alpha Condé a dépêché des émissaires au Foutah dans le but de prêcher la paix, la concorde et l'unité nationale.

Cette région considérée comme le principal fief de l'UFDG le parti, de Cellou Dalein Diallo, a enregistré des violences ayant entraîné des morts, avant et après la présidentielle passée. Les stigmates sont encore visibles. De nombreux citoyens arrêtés dans le sillage de cette échéance électorale sont en détention.

C'est dans ce contexte que le Chef de l'Etat a envoyé une forte délégation au foutah pour sensibiliser sur le pardon et la concorde. Qu'en dit l'UFDG par rapport à cette démarche ?

Interrogé ce vendredi 30 juillet 2021 par un journaliste d'Africaguinee.com, Kalémodou Yansané, l'un des vice-présidents  de  l'union des forces démocratiques de Guinée a précisé :

"L’UFDG est demandeur de réconciliation pour tous les actes qui se déroulés depuis 58 à nos jours. Mais nous avons constaté qu’au cours de ces dix dernières années, les violences se sont un peu amplifiées. Donc nous, nous prêchons la paix et la concorde entre les fils des quatre régions du pays. Maintenant, si le Président aussi a envoyé des émissaires au Foutah, dans le même sens ça veut dire qu’on se joint.

Ils auraient dû aller là-bas avec les fils du Foutah qui sont en prison 

Mais les faits ne peuvent pas tromper le peuple de Guinée puisque les opposants sont en prison et on continue d’arrêter. En même temps la mission part pour prêcher la paix. Alors, je ne sais pas s'il n’y a pas de contradiction. Si vous mettez le fils de quelqu’un en prison à Conakry et puis vous allez chez lui pour dire que voulez la paix, sans son fils, je ne sais pas comment on peut apprécier ça.

Lire aussi-Violences postélectorales : Alpha Condé dépêche des émissaires au Foutah…

L’UFDG a toujours prêché la paix. Le samedi denier c’est ce que j’ai fait lors de mon passage à l’Assemblée générale virtuelle du parti. La réconciliation pour la paix, c’est l’un des projets phares de l’UFDG. Donc, si le ministre Bah Ousmane va au Foutah pour la même cause, il aurait dû aller là-bas avec les fils du Foutah qui sont en prison ».

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Vendredi 30 juillet 2021 à 20:13