Téléphones saisis lors du BAC à Kindia : "Tout candidat voulant reprendre son appareil ira à Conakry..."

Kindia
Ousmane Aissata 1 Camara, Directeur préfectoral de l'Education de Kindia
Ousmane Aissata 1 Camara, Directeur préfectoral de l'Education de Kindia

KINDIA-Près de quatre cent téléphones portables ont été saisis à Kindia, pendant le baccalauréat session 2021, a appris Africaguinee.com, auprès du directeur préfectoral de l'éducation. Avec ces appareils, des candidats voulaient tricher. 

C'est à l'occasion du lancement des épreuves du brevet de fin d'études du premier cycle (BEPC) ce lundi 26 juillet 2021 au centre collège Condetta 1, que le DPE de Kindia a fait cette révélation.

"Au total, 375 téléphones ont été retirés dans les mains des candidats lors du baccalauréat session 2021 dans la préfecture de Kindia, contrairement aux années précédentes", a confié Ousmane Aissata 1 Camara.

Ces saisis ont été possibles grâce aux détecteurs de métaux, précise le Directeur préfectoral de l'Education de Kindia. 

"Les détecteurs de métaux nous ont aidés pendant la fouille. C'est ce qui nous a permis, au moment du contrôle, de saisir ces appareils (…)  La loi est dure mais c'est la loi. Ce qui est appliqué à Kankan, c'est ce qu'on va appliquer aux candidats de Kindia. Donc, les téléphones saisis sont acheminés à Conakry.

Tout candidat qui veut reprendre son téléphone, ira à Conakry. Mais ce qui reste clair, un candidat appréhendé avec un téléphone surtout dans la salle de classe, je ne parle pas lors du pré-contrôle, il est d'office éliminé dans le processus. La même mesure est applicable aux candidats de BEPC", explique le DPE de Kindia. 

 

Depuis Kindia, Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 26 juillet 2021 à 14:02

TAGS