Bac 2021 : Un syndicat dénonce l'utilisation de "montres connectées, WhatsApp, télégramme"…

Guinée
Des candidats au baccalauréat session 2021 dans leur salle d'examen
Des candidats au baccalauréat session 2021 dans leur salle d'examen

CONAKRY-Le baccalauréat qui a démarré ce jeudi  22 juillet en Guinée a été entaché par des irrégularités. Lors de la première journée, des organisations syndicales de l'Education ont recensé par endroits toute une panoplie de faits qui s'apparentent à la fraude. Il s'agit par exemple de l'utilisation d'applications de messagerie instantanée (WhatsApp, télégramme).

Parmi ces dysfonctionnements, il y a l'utilisation  de documents  ou matériels  non autorisés  lors des épreuves (téléphones portables, montres connectées), le recrutement  d'enseignants  par endroit dans chaque matière  en composition  qui traitent des sujets et les balancent aux candidats aussi bien à  Conakry  qu'à  l'intérieur  du pays par WhatsApp , télégramme.

Lire aussi-Des sujets du Bac se retrouvent sur la toile : Qu'en dit le ministère de l’Education ?

"Il s'agit  d'un système  très  élaboré  avec cryptage  pour éviter  tout risque de traçage  ou d'interception.  Certains parents d'élèves  et même  des fondateurs solliciteraient  les services de ces réseaux", selon le syndicat national de l'Education (SNE).

En plus de ces irrégularités, des cas d'achats de conscience de certains surveillants  par des "sommes sonnantes et trébuchantes" et qui au lieu de surveiller les candidats  "surveillent  plutôt  les délégués".

"Il faut rappeler que l'utilisation  des détecteurs de métaux  a  été  d'un  apport efficient dans beaucoup  de centres d'examens où  les élèves ont été  dépossédés  d'un  stock important  de téléphones  lors de la fouille systématique  avant d'accéder  à  leur salle respective. Mais d'autres  élèves  sont parvenus  à utiliser d'autres stratégies  de contournement  des détecteurs de métaux  pour entrer avec des téléphones", a noté le SNE.

Ce syndicat de l'Education souligne toutefois que ces dysfonctionnements  ne sont pas de nature à  remettre  en cause la transparence,  la sincérité  et la crédibilité  de toutes les étapes  du processus de passation des épreuves de l'examen du Baccalauréat.

A suivre...

 

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 23 juillet 2021 à 11:40

TAGS