Ouverture de la frontière avec le Sénégal : "Ce qui reste à faire…", selon Dr Diané

Guinée
Dr Mohamed Diané, ministre d'Etat à la Défense
Dr Mohamed Diané, ministre d'Etat à la Défense

CONAKRY-Un pas important a été franchi ce dimanche, 4 juillet 2021, dans le processus de normalisation des rapports entre la Guinée et le Sénégal. Les députés guinéens ont adopté à l'unanimité, l’accord de coopération militaire et technique, signé entre les deux Etats. Le texte est censé favoriser la réouverture de la frontière commune, fermée depuis le 29 septembre 2020, pour des raisons de sécurité, selon Conakry, à l'origine de la décision.

La signature de l’accord à l’occasion du sommet des chefs d’Etats de la CEDEAO le 19 juin dernier à Accra était la première étape qui a amorcé le proocessus. 

La deuxième, concerne la ratification de l’accord par les deux pays. Notamment par leurs Assemblées nationales respectives, (AN. Sénégal et AN. Guinée). Côté de la Guinée, c'est ce qui a été fait hier dimanche.

Lire aussi-Ouverture des frontières : l'Accord de coopération militaire Guinée-Sénégal ratifié…

"Après la ratification, nous allons mettre en place un cadre de dialogue entre les départements de la défense de la République de Guinée et de la République du Sénégal. Nous allons mettre en place une commission qui doit travailler pour nous proposer une stratégie de mise en application (…).

En plus, nous devons prendre des dispositions au niveau des frontières. A ce niveau-là, il faudrait que nous nous entendions sur la mise en place d’un dispositif qui va nous permettre de faire des patrouilles conjointes et de renforcer les positions des deux côtés des frontières », a déclaré Dr Mohamed Diané.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Lundi 05 juillet 2021 à 11:50