La CEA en Afrique de l’Ouest organise une conversation avec les jeunes de la Côte d’Ivoire sur leurs contributions à la transformation structurelle de leurs pays

Abidjan

Abidjan (Côte d’Ivoire), le 02 juillet, 2021 – Le Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Ouest de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) a organisé Mardi une conversation avec les jeunes de la Côte d’Ivoire sur leurs contributions à la transformation structurelle de leurs pays.

Cette rencontre qui s’est tenue à Abidjan sous la présidence de la Directrice du Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Ouest de la CEA, Ngone Diop, a réuni une trentaine de représentants de mouvements et associations de jeunesse de la Côte d’Ivoire.

Son objectif principal était d’engager la jeunesse ivoirienne à s’approprier l’impératif de transformation structurelle et les stratégies de développement pour y parvenir dans le cas de la sous-region en général, et de la Côte d’Ivoire en particulier, afin qu'ils puissent y contribuer et en bénéficier.

Lors de son intervention, la Directrice du Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Ouest de la CEA a fait comprendre aux jeunes de la Côte d’Ivoire que leurs contributions sont indispensables à la transformation structurelle de leur pays.

« Les jeunes constituent l’avenir de l’Afrique et vous devez être conscients de votre rôle imminemment important dans le développement de votre pays », a dit Ngone Diop aux représentants des mouvements et associations de jeunesse de la Côte d’Ivoire.

« Réussir la transformation structurelle est un chemin parsemé d’embuches et s’il y a embuches, il y a opportunités. Vous avez tout ce qu’il faut pour aller vers la transformation structurelle de votre pays. », a dit la Directrice du Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Ouest à l’endroit des jeunes ivoiriens.

Ngone Diop a également informé les jeunes de la Côte d’Ivoire de l’existence de plusieurs programmes dédiés à la jeunesse.

Cette conversation a permis d’engager les jeunes de la Côte d’Ivoire sur les problématiques de développement socio-économique de leur pays dans un contexte marqué par le COVID19 et d’échanger avec eux sur les opportunités économiques dont la Côte d’Ivoire et l’Afrique de l’Ouest pourront bénéficier pour un développement socio-économique.

Outre les différents messages clés relatifs à l’emploi des jeunes, à la formation, à la pandémie de COVID19, aux opportunités offertes par la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAf), à la paix, à la conscience individuelle et à l’engagement volontaire, une recommandation de création de clusters a été faite lors de cette conversation.

Pour plus d’informations, veuillez contacter : Tahirou Gouro, Chargé de Communication, CEA- BSR/AO,

 Email : gouro2@un.org

Créé le Lundi 05 juillet 2021 à 15:15

TAGS