Projet Simandou : Rio Tinto inaugure son nouveau siège à Conakry...

Guinée

CONAKRY-La multinationale anglo-australienne, Rio Tinto engagée dans l’exploitation du minerai de fer de Simandou a ouvert, ce jeudi 24 juin 2021, son nouveau siège social à Conakry. La cérémonie s’est déroulée en présence d’un représentant du ministère des Mines et de la Géologie, de l’ambassadeur de la Grande Bretagne en Guinée, du PDG Cuivre et Simandou, M. Bold Baatar, du Directeur Général du projet, M. Simandoun Migel Jones,  et du Chef des Affaires Externes de Rio Tinto au niveau mondial, M. Lawrence Dechambenoit.

C’est un bâtiment R+5 situé dans le quartier Camayenne qui abrite désormais le siège de cette multinationale à Conakry.  Dans son discours, M. Lawrence Dechambenoit a expliqué ce bâtiment sera essentiellement l’endroit à partir duquel les opérations de Rio Tinto seront gérées.

« Vous avez la Direction Générale, nos équipes de santé et de sécurité, les ressources humaines et la communication, nos équipes communautaires. Toutes les différentes parties du projet seront représentées dans ce bâtiment. J’espère que 80 à 90% du personnel seront des Guinéens. Notre ambition, c’est d’embaucher des Guinéens parce qu’il y a beaucoup de compétences pour faire en sorte que les Guinéens puissent s’épanouir au sein d’une entreprise internationale comme la nôtre », a indiqué Lawrence Dechambenoit, chef des Affaires Externes de Rio Tinto au niveau mondial.

Pour le Directeur Général du Projet Simandou, Nigel Jones,  cette inauguration marque une nouvelle étape de l’engagement de la société dans l’exploitation minière au sud du pays. « Aujourd’hui, nous arrivons à une nouvelle étape du projet avec l’inauguration de notre nouveau siège social ici à Conakry. Cela témoigne de l’engagement de tous les actionnaires de Simfer envers le projet et l’élan qui croît sans cesse. Je suis très heureux », s’est-il réjouit.

Plus grand projet minier du monde

Le projet Simandou est le plus grand projet minier dans le monde requérant des investissements énormes surtout au niveau des infrastructures. Le PDG Cuivre et Simandou se dit  content de voir toute cette dynamique qu’il y a au niveau des investissements dans le domaine des infrastructures en Guinée.

"Je suis là pour des discussions avec le Gouvernement, mais également avec des partenaires qui pourraient nous aider et avec lesquels on pourrait collaborer dans la réalisation d’infrastructures dans le cadre du développement du projet. Aujourd’hui, la lutte contre le changement climatique est un défi pour la   planète. L’industrie de l’acier joue un rôle important parce qu’il y a des émissions au niveau de ce secteur. Dans le cadre de la production de l’acier dans les sidérurgies, aujourd’hui on doit contribuer environ deux tonnes de minerai de fer pour produire une tonne de d’acier. Donc, Simandou a un rôle important à jouer à ce stade. Le minerai de Simandou est l’une des teneurs les plus élevées au niveau mondial. C’est qui fait qu’il a un rôle à jouer dans le développement durable de nos pays. Il est important qu’en développant le projet Simandou, que nous le fassions en suivant les plus hauts standards en terme d’environnement, d’approche au niveau des communautés et de manière durable pour la Guinée", a expliqué Bold Baatar, PDG Cuivre et Simandou tout en rassurant que c’est le bon moment de développer le projet.

« Au niveau de Rio Tinto, nous sommes confiants d’avoir les capacités techniques et l’expertise pour réaliser ce projet. Nous allons également devoir travailler avec nos partenaires au niveau local pour faire avancer ce projet. Je suis confiant que le temps pour Simandou est arrivé, c’est maintenant le bon projet et il est important de le développer », a-t-il rassuré.

Pour sa part, le Chef des Affaires Externes de Rio Tinto au niveau mondial a fait savoir que c’est le moment propice de redévelopper ou de se réengager dans le projet Simandou. « La première chose, l’environnement mondial est favorable au minerai Simandou qui est particulier avec une forte teneur en fer. Ce minerai est très important pour combattre le changement climatique. Tous les pays dans le monde ont pris des engagements relatifs à la diminution des émissions carbones. Ce minerai-là permet de rentrer dans la production de l’acier en diminuant de façon très importante l’impact en CO2 de la production de l’acier. C’est important pour nous, pour le monde et c’est aussi la contribution de la Guinée et de l’Afrique à la réduction de la production du CO2 et au combat contre le changement climatique.

Pour Rio Tinto, c’est un produit qui vient se rajouter à notre gamme de produits. La deuxième chose, ce que nous avons aujourd’hui, un développement important du secteur minier en Guinée avec beaucoup plus d’acteurs qui ont eu un impact positif sur le développement du pays. Mais aussi des acteurs qui se sont engagés dans la construction des infrastructures nécessaires à l’extraction et à l’évacuation du minerai de fer. Aujourd’hui, la problématique de l’infrastructure a été résolue.  Nous allons pouvoir trouver un moyen de collaboration avec ceux qui ont construit l’infrastructure et éventuellement apporter notre contribution à la construction de cette infrastructure qui doit être faite par d’autres qui ont prouvé qu’ils en ont l’expérience de le faire en Guinée. Et nous, nous allons nous focaliser sur l’extraction minière », a précisé Lawrence Dechambenoit.

Retombées économiques pour la Guinée

« Le projet Simandou, c’est le plus gros projet minier dans le monde, mais aussi le plus important au sein de notre entreprise. C’est un projet d’intérêt stratégique, mais aussi qui nous permet de regarder vers le futur. Le futur de l’extraction minière est en Afrique. C’est un projet qui va permettre dans un premier temps de mieux comprendre les conditions d’opérations en Afrique, de pouvoir engager plus d’africains au sein de l’entreprise qui vont nous apporter leurs compétences, leurs compréhensions du terrain. Nous sommes une entreprise vraiment ouverte à l’expertise africaine, j’en suis la preuve. Je suis un africain et on m’a confié la charge de gérer les relations externes de Rio Tinto dans le monde entier. C’est un projet qui va nous permettre d’avoir plus d’investissement local et contribuer au développement de la Guinée en ouvrant des possibilités pour les entreprises guinéennes de pouvoir être des fournisseurs dans le projet Simandou », a annoncé le chef des affaires externes de Rio Tinto au niveau mondial.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

 

Créé le Jeudi 24 juin 2021 à 18:24

TAGS