Une fillette violée par un caporal-chef de l'armée : la victime raconte...

Faranah
F.O victime de viol
F.O victime de viol

FARANAH – Une fillette âgée de dix (10) ans, a été victime d'abus sexuels dans la préfecture de Faranah. Le présumé auteur est un caporal-chef de l'armée. Les faits se sont déroulés dans un quartier de la commune urbaine. Sur les circonstances de l'acte, la victime F.O explique :

"Ma maman m'avait commissionné d'aller chercher ses habits. En cours de route, près du lycée franco arabe, pendant qu'il pleuvait, j'ai vu un corps habillé derrière moi, qui est venu me demander de le  suivre, il va me donner de l'argent pour lui faire des achats. J'ai refusé. J'ai continué mon chemin. Arrivé entre deux bâtiments, il est sorti soudain devant moi et m'a attrapé. Il m'a emmené de force dans une chambre et m'a intimidé en me disant si je crie il va me tuer. Il était ivre. Il s'est jeté sur moi, après son acte, la porte de la chambre était fermée avec le crochet. Il s'est couché, j'ai constaté qu'il voulait dormir. C'est ainsi que j'ai profité pour ouvrir la porte et sortir. J'ai crié au secours, les gens sont venus… on a appelé mon papa qui est aussitôt venu", a-t-elle expliqué. 

Le père de la victime Laye Oularé précise : "Lorsque je suis venu, j'ai trouvé une foule sur les lieux qui voulait l'agresseur de ma fille de la chambre et le lyncher. J'ai leur ai demandé de ne pas faire ça, de laisser l'autorité faire son travail. Je me suis dirigé à la sûreté pour porter ma plainte. Ils ont mis 4 policiers à m'a disposition pour l'arrêter. On a tout fait, il a refusé d'ouvrir la porte. Finalement, ils ont appelé le procureur qui, à son tour, a informé le camp et la gendarmerie qui sont venus l'arrêter et le conduire vers la prison civile", a précisé M. Oularé.  

Le commissaire Sampou Ismaël, chef de l'OPROGEM Faranah a souligné que le présumé auteur du viol a été entendu et  déféré au parquet de Faranah. Selon lui, il a reconnu les faits.

 "J'ai été appelé par mon collègue de travail m'informant qu'il y'a un cas de viol, commis par un sergent de l'armée. Comme c'est un domaine qui relève de mon service, j'ai immédiatement appelé mes collègues qui étaient partis pour l'arrêter qui m'ont expliqué ce qui s'était passé. Lorsque j'ai vu la fille victime, j'ai informé le procureur. J'ai mis la fille dans ma voiture et l'ai amené à la sûreté, j'ai fait une réquisition et je l'ai déposé à l'hôpital. Entretemps le procureur aussi avait ordonné d'arrêter le présumé coupable. Ainsi, l'armée est venue l'arrêter et il a été conduit à la prison civile. Hier, il a été entendu, il a reconnu les faits. Ce matin dès 10h, on a déféré le dossier au tribunal de première instance de Faranah pour le reste du travail", a-t-il indiqué. 

Affaire à suivre…

 

Alpha Amadou Barry,

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Faranah 

Créé le Lundi 21 juin 2021 à 18:43