New-York: l’ONU rend hommage à trois militaires guinéens…

New-York
Antonio Guterres, Secrétaire général de l'ONU s'exprimant devant des Casques bleus,  image d'archives
Antonio Guterres, Secrétaire général de l'ONU s'exprimant devant des Casques bleus, image d'archives

New York- Un hommage appuyé sera rendu à titre posthume, ce jeudi 27 mai à New-York, à trois militaires guinéens, tombés en martyrs, sur le terrain du maintien de la paix. Ces soldats de la paix sont morts en 2020 dans le Nord Mali où ils étaient en mission.

Un hommage sera rendu à ces Casques bleus, en marge de la Journée internationale des Casques bleus de l’ONU célébrée aujourd'hui au siège de l’Organisation, à New York. 

Le Secrétaire général, António Guterres, déposera une gerbe en l’honneur des plus de 4 000 Casques bleus tombés sous le drapeau de l’ONU depuis la première mission de paix en 1948.  Il présidera également une cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld décernée à titre posthume aux 129 militaires, policiers et personnels civils de 44 pays qui ont perdu la vie en 2020 et au début de cette année.   

Les militaires de Guinée qui seront honorés à titre posthume sont : 2ème Classe Moise Oulafe, 2ème Classe Ouo-Ouo Sonomou et le Sergent Sidiki Kone qui travaillaient au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

La Guinée est le 31e pays contributeur de troupes et de personnel de police aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Plus de 700 soldats et policiers guinéens sont actuellement déployés dans les missions de l’ONU en Abyei, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Mali, au Soudan du Sud et au Sahara occidental.

Dans un message à l’occasion de la Journée, le Secrétaire général a déclaré à propos des soldats de la paix tombés au combat: «Leur service et leurs contributions ne seront jamais oubliés ». Il a ajouté: «J’exprime ma profonde gratitude aux 85 000 personnels civils, policiers et militaires actuellement déployés dans certaines zones de conflit les plus difficiles du monde pour protéger les personnes vulnérables et aider à construire la paix. Malgré les restrictions imposées par la pandémie, ainsi que le risque d'infection, ces hommes et femmes ont poursuivi leur mission tout en soutenant également les autorités locales dans la lutte contre le COVID-19. J'offre mes sincères condoléances aux familles des soldats de la paix qui ont été victimes de cette terrible maladie ».

 

La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies a été établie par l'Assemblée générale en 2002 pour rendre hommage à tous les hommes et femmes servant dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU et pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la cause de la paix.

Africaguinee.com 

Créé le Jeudi 27 mai 2021 à 13:58