Mali: De retour d'une soirée dansante, Rabiatou se fait violer par des jeunes…

Moyenne Guinée
Image d'illustration
Image d'illustration

Mali- Une fille d’une quinzaine d’années a été victime d’un viol collectif. L’acte s’est passé dans la sous-préfecture de Doghnel Sigon relevant de la préfecture de Mali, en moyenne Guinée. La victime revenait d'une soirée dansante avec ses copines, au lendemain de la fête de l'Aid el Fitr, quand elle a été agressée par un groupe de jeunes. Ses présumés violeurs courent encore dans la nature.

« Le samedi qui a suivi la fête, 5 jeunes filles revenaient d’une soirée dansante. En cours de route, elles ont été harcelées par deux jeunes garçons. Dans un premier temps, ils ont menacé une des filles en disant qu’ils vont rentrer avec elle à la maison, les autres filles se sont opposées. Pour une deuxième fois, ils ont pris une autre fille. C’est ainsi que les filles ont sollicité l’aide d’un jeune qu’elles connaissaient dans le coin. Celui-ci s’est interposé en demandant aux agresseurs dont l’un s’appelle Alpha de laisser les filles. Les agresseurs ont battu en retraite. Quand l’intervenant est parti, ensuite, ils ont contourné pour poursuivre les filles.  Dès qu’elles les ont aperçus, les filles ont pris la fuite. L’une d’entre elles est tombée. C’est ainsi, le jeune Alpha et un de ses amis l’ont prise pour l’amener au bord d’un marigot. Les filles qui ont réussi à échapper sont parties dans les maisons voisines pour chercher de l’aide. A leur retour, les deux jeunes avaient pris la fuite, l’un d’entre eux avait touché la fille. Selon les dires de la fille : un l’a attrapé, ils ont mis un tissu dans sa bouche et l’ont menacé avec un couteau, puis les second est passée à l’acte. Après les recherches, Alpha a été arrêté. Mais, le policier qui est à Sigon n’a pas de violon. Par négligence de l’agent, le petit a pris la fuite », explique notre témoin sous anonymat.

Lire aussi-Mali Yemberin: Une jeune fille de 15 ans violée par 6 garçons…

Le frère de la victime, Mamadou Hassimiou Diallo, a ajouté : « Elle est âgée de 15 ans. L’un des auteurs s’est caché, on a pu arrêter l’autre. Celui qui a été attrapé a été remis au commissaire de police de la localité. Le maire a pris son propre argent pour acheter une chaîne et un cadenas qu’il a remis à ce dernier en l’intimant de l’enfermer, mais il n’a pas bien fermé. Ils étaient sur le point de chercher de l’argent pour le déférer à Mali avant que celui-ci ne s’évade du violon. Le maire a dit que l’agent va prendre la place du jeune jusqu’à ce qu’on le retrouve. Le policier a été envoyé dans la préfecture de Mali. Ma sœur a été à l’hôpital c’est là-bas qu’on nous a confirmé qu’elle a été touchée. Ce sont ces papiers que nous avons transmis au maire et au policier pour formuler la plainte. Sa santé s'est beaucoup améliorée. On nous avait remis des médicaments qu’elle est en train de prendre. Actuellement, elle est en famille. Nous écoutons le maire, car il a fait une plainte contre le commissaire qu’il a déposé chez le préfet de Mali», précise-t-il.

Ces derniers temps, quatre cas de viol ont été enregistrés à Doghnel Sigon, sans qu'un auteur ne soit puni. Face à cette situation, les femmes de la localité ont organisé une marche pacifique, pour dénoncer la recrudescence de l’insécurité, soutenir les victimes et exiger que les présumés auteurs soient traduits devant la justice.

Depuis Labé, Thierno Oumar Tounkara

Pour Afriicaguinee.com

 

 

Créé le Mardi 25 mai 2021 à 17:41

TAGS