Accident meurtrier à Kissidougou : témoignage pathétique d'une rescapée…

Faranah
Des blessés de l'accident survenu à Kissidougou
Des blessés de l'accident survenu à Kissidougou

FARANAH-De nombreuses familles ont encore été endeuillées en Guinée à cause d'un accident de la route. Un camion transportant des commerçantes revenant d'un marché hebdomadaire s'est renversé ce mardi 11 mai dans les ravins d'un pont situé dans la localité de Dembadou (Kissidougou). Le bilan est lourd: six morts dont un jeune étudiant. Les corps des victimes ont été transportés à l'hôpital régional de Faranah  où nous avons pu interroger Baba Traoré, l'une des rescapées.

"Arrivée à Dembadou, le cadrant du véhicule s'est cassé. Le chauffeur a tout fait, mais il n'a pas pu maitriser le véhicule, qui a fait marche arrière. On est tombé sous le pont dans l'eau. Moi-même j'ai sauvé plusieurs personnes. C'est après que j'ai senti le choc. Ce n'est pas la faute au chauffeur, lui aussi a eu son bras cassé. Le destin est inévitable. J'ai constaté 6 corps, c'est l'eau qui a tué les gens et non les bagages. Au moment de l'accident, il pleuvait. Ils ont mis une bâche pour couvrir les passagers et les bagages composés d'aubergines, de bananes, de piments...", explique-t-elle sous le choc.

Kanté Alhassane, syndicat indépendant des transporteurs routiers de Kissidougou, a apporté plus de détails.

"Le véhicule quittait Woltoh un district de Yendé Millimou qui a son jour du marché le lundi. Après le marché, ils se sont embarqués pour le retour à Faranah. Arrivé dans le district de Dembadou à 7 km de Kissidougou centre, le véhicule a glissé sur une colline et le chauffeur n'as pas pu maitriser la direction. C'est un gros véhicule marque Renault 6 roues avec à son bord 23 passagers. L'accident a coûté la vie à six personnes dont quatre femmes. Parmi eux, un étudiant de la 2ème année de l'école national de la santé de Tindo. Les corps étaient à l'hôpital de Kissidougou, mais nous avons pris des dispositions pour ramener les corps et les blessés à Faranah", confie ce syndicaliste.

Alpha Amadou Barry,

Correspondant régionale d'Africaguinee.com

A Faranah

Créé le Mardi 11 mai 2021 à 18:27