Coopération Guinée-SNU: tenue à Conakry de la revue du PNUAD 2018-2022…

Guinée

CONAKRY-Les travaux de l’Atelier National sur la Revue Annuelle 2020 du Plan Cadre des Nations-Unies d’Aide au Développement à la Guinée (PNUAD 2018-2022) ont eu lieu ce mercredi 31 mars 2021, à Conakry. Organisée par le Système des Nations-Unies en collaboration avec le ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine, cette rencontre de grande envergure a été présidée par le ministre Amadou Thierno DIALLO. Elle a réuni l’ensemble des Chefs d’Agences du Systèmes des Nations-Unies en Guinée, dont le Dr Vincent MARTIN, Coordinateur Résident du SNU en Guinée.

La revue annuelle 2020 du Plan Cadre des Nations-Unies pour l’Aide au Développement des Nations-unies (PNUAD 2018-2022) a pour objectif d’examiner et valider le rapport conjoint des interventions de l'ONU et de procéder, pour l’année 2021, à la validation des plans opérationnels de travail Conjoints.

Avant le lancement des travaux, le Coordinateur Résident du Système des Nations-unies en Guinée a tout d’abord salué le travail abattu durant l’année 2020 – dans un contexte fortement marqué par la pandémie de COVID-19 - pour la mise en œuvre du PNUAD, sur la base de l’approche « Delivering as One », ainsi que l’étroite et fructueuse collaboration qui a prévalu avec le Ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine, ainsi que les ministères techniques concernés. Au terme de la troisième année de mise en œuvre du PNUAD, des progrès importants ont été enregistrés par endroit, bien que plusieurs défis restent à relever. Le Coordinateur résident du SNU a détaillé certains points forts des résultats.

"Le premier résultat stratégique du PNUAD se rapporte à la promotion de la bonne gouvernance : Au cours de l’année 2020, l’appui du Système des Nations-Unies a contribué au renforcement des capacités techniques des institutions nationales en formulation, suivi et évaluation des politiques, des programmes et des projets au niveau central et décentralisé, et contribué à améliorer la qualité de la mise en œuvre des interventions de développement. A travers cet axe, le secteur de la sécurité a été renforcé, la participation de la République de Guinée au troisième cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU) a été soutenue et une vingtaine de documents nationaux de référence sont élaborés/ révisés/validés en faveur des couches vulnérables et intégrant les normes sur les droits de l’homme, l’égalité des sexes, la migration et la protection de l’environnement. Dans la même dynamique, l’accès et l’utilisation des données statistiques ont été améliorées à travers la réalisation de 16 études/enquêtes, une dizaine et l’appui technique pour le fonctionnement de 5 bases de données au niveau décentralisé ;

Le second résultat stratégique vise l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la gestion durable de l’environnement. Les interventions des agences ont permis de restaurer 202.605 ha de terres dégradées et des écosystèmes fragiles soit une progression de 68% vers la cible de 2022.

Le troisième résultat stratégique portant sur les services sociaux de base notamment pour les plus vulnérables est un engagement des Nations Unies en Guinée pour ne laisser personne de côté y compris en situation d’urgence. Ainsi, dans le cadre de la réponse à la pandémie de COVID-19, le SNU a formulé un Plan de Réponse Socioéconomique (SERP) qui est aligné sur le plan national et sur la Stratégie Nationale de Lutte contre la COVID (SNLC). Sur un budget de plus de $92 millions, ce plan s’étend au-delà de la réponse sanitaire (…)», a fait savoir M. Dr Vincent MARTIN.

L’année 2021 est l’avant dernière année du cycle du PNUAD (2018-2022), avant d’entamer le processus de formulation du prochain Cadre de Coopération des Nations Unies pour le Développement Durable, qui sera aligné au PNDES2, a-t-rappelé dans les perspectives.

« Un montant de 61. 035. 625 USD est planifié pour l’année 2021 et il reste un effort de mobilisation pour près de 20% des besoins identifiés », a-t-il dit. Dr Martin a mentionné que pour ce qui est de l’appui du SNU à la réponse COVID, sur un montant d’environ 35. 063. 00 de dollars américains, « 27 533 000 sont disponibles, soit environ 78% ». Sur le plan programmatique, en plus de l’opération des projets conjoints, une mission est en cours, pour renforcer l’efficacité des interventions conjointes des Nations Unies par le biais d’une nouvelle génération de projets phares, identifiés comme outil pratique pour la mobilisation conjointe des ressources. Cette approche repose sur le principe du « Delivering as One » à laquelle la Guinée a adhéré et soutenue par la réforme des Nations Unies, conduite directement par le Secrétaire Général, M. Antonio Guterres.

De son côté, le ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, a, dans son discours d’ouverture, salué les actions et l’engagement du Système des Nations-Unies auprès de la Guinée.

« En ma qualité de ministre de la coopération et de l’intégration Africaine, président de cette cérémonie je voudrais adresser mes chaleureuses félicitations et exprimer, au nom du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, de son premier ministre chef du gouvernement Dr Ibrahima Kassory Fofana, nos remerciements et notre profonde gratitude au système des nations-unies et à l’ensemble de nos partenaires techniques et financiers pour l’appui constant au processus du développement socioéconomique de la Guinée. Encore une fois, je voudrais compter sur chacun d’entre vous pour le succès des travaux et d’atteindre les objectifs tant escomptés lesquels devant permettre davantage de mieux qualifier de poursuivre le processus de mise en œuvre d’une meilleure revue» a lancé le ministre de la coopération et de l’intégration africaine.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664-72-76-28

Créé le Jeudi 01 avril 2021 à 10:25