Maintien de Paix : la formation du 7e bataillon Guinéen lancée à Kindia…

Guinée
Le Ministre guinéen de la Défense Dr Mohamed Diané et le Chargé d'Affaire de l'Ambassade des États-Unis en Guinée, Steven Koutsis
Le Ministre guinéen de la Défense Dr Mohamed Diané et le Chargé d'Affaire de l'Ambassade des États-Unis en Guinée, Steven Koutsis

KINDIA- La formation du 7e bataillon Guinéen de Maintien de Paix qui sera déployé au Nord Mali dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies (MUNISMA) a été lancée ce jeudi 18 mars 21 à Kindia. La cérémonie a été présidée par le Ministre de la Défense Dr Mohamed Diané et le Chargé d'Affaire de l'Ambassade des États-Unis en Guinée, Steven Koutsis.

A cette occasion, le diplomate Américain a également procédé à la remise des clés du centre de formation aux Opérations de Maintien de Paix du Camp Samoreya dont la réalisation a coûté 2 millions de dollars. Ce don constitue une partie d’un investissement de plus de 15,8 millions de dollars soutenant les Forces Armées Guinéennes dans leur contribution à la sécurité de la Sous-Région.

En effet, depuis le 1er février 2021, sept cent-neuf (709) éléments issus des Armées de Terre, Mer, Air et du Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale ont rejoint le centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix (CEOMP) dans le cadre de leur mise en condition opérationnelle avant leur projection au Mali au sein de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations-unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA). Ce septième bataillon qui s’apprête à rejoindre le Nord Mali est fort de quarante-neuf (49) personnels féminins. Dans son allocution, le colonel Sadiba Koulibaly, commandant du centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix a souligné l’importance de ces infrastructures.

 « Cette journée du 18 mars restera gravée dans les annales du CEOMP, car les infrastructures qui seront remises sous peu par les Etats-Unis d’Amérique augmenteront significativement les capacités d’accueil du centre. Vous me permettrez aussi par anticipation d’étendre ces remerciements au PNUD et à l’empire du Japon pour l’accompagnement et la réalisation d’autres infrastructures dont la remise se fera très prochainement. Tout en exprimant toute ma gratitude au généreux donateur, je voudrais rassurer tout le monde de l’engagement du personnel du centre à ne ménager aucun effort pour l’entretien et l’utilisation efficiente desdites infrastructures. Quant à vous Bataillon GANGAN7, je vous invite au sérieux et à la rigueur, car le théâtre malien se complexifie de jour en jour », a lancé le Sadiba Koulibaly.  

Ces infrastructures composées essentiellement de plusieurs casernes militaires, de latrines et d'une clinique médicale, sont l'œuvre d'une coopération féconde entre les États-Unis d'Amérique et la République de Guinée dont le coût d'investissement s'élève à plus de 2 millions de dollars.

« Aujourd'hui au nom du Gouvernement des États-Unis, j'ai l'honneur de remettre officiellement au ministre d'État et aux forces armées guinéennes, les casernes militaires et la clinique médicale nouvellement construites. Ces projets d'infrastructures d'une valeur de 2 millions de dollars, n'est qu'une partie de l'investissement de plus de 15,8millions de dollars. Ils s'inscrivent dans la dynamique du soutien des forces armées dans le cadre de la sécurité régionale de l'Afrique de l'Ouest. L'année dernière, la pandémie du COVID-19 a interrompu le soutien de formation. Cependant, pour la première fois, les formateurs sous la direction du centre d'entraînement aux opérations de Maintien de la paix, le colonel Sadiba koulibaly, ont mené avec succès les formateurs préalables au déploiement sans appui supplémentaire. Ce qui démontre que les investissements accordés au soutien de la formation par les Etas Unis, a renforcé les gains réalisés (…). Je voudrais aussi reconnaitre l’effort des formateurs pour l'excellent travail qu’ils ont fait », a souligné Steven Koutsis ambassadeur des États-Unis en Guinée.

Pour sa part, le ministre d'État, ministre des Affaires Présidentielles, ministre de la Défense Nationale accompagné de toute la hiérarchie militaire, a salué l'inestimable accompagnement des partenaires. « C’est avec un grand plaisir que je prends la parole au cours de cette cérémonie d’ouverture officielle de la formation de notre bataillon qui sera le septième contingent à être déployé au sein de la MINUSMA pour la stabilisation du Mali. Il n’est jamais assez de rappeler que le terrorisme constitue de nos jours la principale menace sécuritaire commune à tous les pays. Il met à rude épreuve les aspirations de la paix, à la stabilité et à la démocratie indispensable au développement socioéconomique des peuples. Son envergure, sa complexité, son imprévisibilité exigent de tous les pays épris de paix et de justice une coopération dynamique. Nos pays l’ont vite compris et sont résolus à mutualiser les moyens et les efforts dans une coopération bi et multilatérale efficace qui permettra d’avoir raison de la bataille, de la haine et du désordre qui fondent la doctrine des forces du mal. Depuis notre engagement au Mali dans le cadre de la MINUSMA, les formateurs guinéens sont appuyés dans toutes les opérations de préparation de nos contingents par les différents partenaires techniques et financiers. Les infrastructures que nous venons tout à l'heure de faire la remise officielle contribuent dans une large mesure, à la montée en puissance du CEOMP, dont l'ambition est de devenir un centre pilote de la sous-région ouest-africaine », a expliqué Dr Mohamed Diané.

Depuis Kindia, Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 19 mars 2021 à 15:24