Bah Oury sort de sa "réserve" : "Je ne cherche pas à faire plaisir à tout le monde..."

Guinée
Bah Oury, leader du Union des démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG)
Bah Oury, leader du Union des démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG)

CONAKRY-Objet de vives critiques depuis qu'il s'est rallié du côté de Mamadou Sylla, l'opposant Bah Oury reste "imperturbable".

Le président du parti Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG) précise que dans sa lutte, il ne cherche pas à faire plaisir à tout le monde. Alors que certains voient sa démarche comme une démarche mercantile, l'opposant répond.

"Lorsque vous faites quelque chose et que ça ne plaise pas à des gens qui ne vous ont jamais portés dans leur cœur, il ne faut pas s’y attarder, continuez votre chemin. S’ils disent que c’est une démarche mercantile, mais Bah Oury depuis les forces vives en 2010 n’a jamais été ministre, n’a jamais été député, n’a jamais été rémunéré de prêt ou de loin par l’Etat guinéen pour quoi que ce soit. Au contraire, Bah Oury a subi des adversités, a été exilé avec sa famille pendant 5 ans et est revenu et a subi une tentative d’assassinat et a été l’objet de calomnie. En dépit de tout, nous tenons le cap", répond Bah Oury interrogé par Africaguinee.com.

Lire aussi-Que contient le memo remis à Alpha Condé? les confidences de Bah Oury…

Et de poursuivre : "Lorsque vous luttez, vous ne chercherez pas à faire plaisir à tout le monde. Parce que vos adversaires ne vont pas chercher à vous faire des cadeaux. Donc, comme on dit en Poular : celui lui qui vit peut voir de lui-même ce qui va dans le sens de sa vision et de ses intérêts. Ceux qui ne vivent plus, on décide à leur lieu et place. Comme nous vivons, nous décidons par nous-mêmes de ce que nous faisons et de la manière dont nous la faisons. Nous sommes un parti -Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée- qui a choisi un chemin, qui a une vision, qui a un projet. Je comprends ceux qui se posent des questions. Si c’est honnête de leur part, on leur donnera des explications, des arguments. Mais si c’est pour faire en sorte d’applaudir d’autres comportements, de grâce qu’ils nous laissent avec notre chemin", a averti Bah Oury.

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 07 mars 2021 à 11:28