Guinée: Alpha Condé reçoit Chambas au lendemain d'une "sévère" critique de l'ONU…

Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée et Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial et chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel
Alpha Condé, président de la République de Guinée et Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial et chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel

CONAKRY-Le représentant spécial et chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel a été reçu, ce lundi 1er mars 2021, au Palais Sekoutoureah, par Alpha Condé.

Pour l’heure, rien n’a encore filtré sur le contenu des discussions entre le dirigeant guinéen et le diplomate onusien Mohamed Ibn Chambas.

 «J'ai reçu Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial des Nations-unies en Afrique de l'Ouest, pour discuter de divers sujets d'intérêts communs », a indiqué le président Alpha Condé, sans plus de détails.

Lire aussi-Guinée: "Gaoual et cie arrêtés sous de fausses accusations", selon Michelle Bachelet

Cette rencontre intervient au lendemain de la déclaration de Michelle Bachelet, cheffe des droits de l'homme de l’ONU qui s’est inquiétée, vendredi 26 février, devant les membres du Conseil des droits de l’homme à Genève, du sort des militants de l’opposition et de membres de la société civile arrêtés en marge de l'élection présidentielle du 18 octobre 2020 en Guinée.

« L’arrestation et la détention de membres de l’opposition et d’activistes de la société civile sous de fausses accusations d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État, dans le contexte des élections présidentielles de l’année dernière, sapent gravement les fondements de la gouvernance démocratique », a déclaré la Haute-Commissaire aux droits de l’homme. 

Lire aussi-Conseil de sécurité de l’ONU : la Guinée appelée à réprimer les "violations commises par les forces de l'ordre"

Quelques semaines plutôt, dans son rapport qu'il a présenté au Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation sociopolitique en Guinée, Ibn Chambas avait mentionné le rôle des forces de police dans la répression des opposants et a appelé le pouvoir de Conakry à traduire dans l'urgence les auteurs devant la justice.

« Les autorités devraient agir d’urgence pour réprimer les violations commises par les forces de sécurité lors de manifestations policières et lutter contre l’impunité », mentionnait en janvier dernier,  le représentant spécial du Secrétaire Général en Afrique de l’Ouest et du Sahel, dans un rapport présenté devant le conseil de sécurité de l’ONU.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Lundi 01 mars 2021 à 12:31