Ebola en Guinée forestière : le "patient zéro" vomissait du… "sang"

Guinée
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Comment Ebola est-il revenu en Guinée ? Alors que les autorités sanitaires annoncent des investigations poussées pour connaitre l'origine de la résurgence de cette maladie virale hautement contagieuse et mortelle, une "certitude" demeure.

Pour l'heure, tous s'accordent sur la thèse selon laquelle tout est parti d'une infirmière tombée malade qui en a finalement succombé.  Dans la sous-préfecture de Gouecké où elle était en service, plusieurs autres personnes sont tombées malades. C'est dans la préfecture de Nzérékoré, capitale de la Guinée forestière d'où est partie l'épidémie d'Ebola qui avait tué il y a cinq ans plus de 10.000 personnes en Afrique de l'Ouest.

 « Il y a une femme infirmière très connue dans la sous-préfecture de Gouécké. Elle est tombée malade, elle vomissait du sang. Elle a été transportée à Nzérékoré, où elle est décédée. Après, il y a eu deux autres personnes qui sont tombées malades. On les a envoyés au CTE de Nzérékoré, elles sont aussi mortes. Trois autres malades de la même famille sont sous traitement. On a fait le prélèvement que nous avons envoyé à Guéckédou où il y a un laboratoire très performant dans la région et aussi à Nongo à Conakry. Il a été établi des deux tests que c’est la fièvre Ebola.

Lire aussi-Ebola en Guinée : trois morts, les premières annonces du Ministre Lamah...

On s’est réuni avec les agents de la santé et les partenaires au développement, pour maitriser rapidement la maladie pour qu’elle ne sorte pas de la sous-préfecture de Gouécké. Parce que chacun de nous connait les ravages que cette épidémie a fait en 2014. Partout où ces malades sont passés sont des contacts. Donc, il s’agit de les mettre quelque part durant les 14 jours pour voir s’ils ne manifestent pas les symptômes de la maladie », a confié Saa Yola Tolno, préfet de Nzérékoré.

Il a encouragé les populations au respect des mesures barrières, actuellement foulées au sol dans la cité. « Je demande à tout le monde de respecter les mesures préventives. J’ai constaté que les citoyens ont délaissé ces mesures alors que les deux épidémies (Ebola, Coronavirus) ont presque le même mode de transmission. Donc, il faut éviter de se serrer les mains et continuer à se laver les mains avec du savon et du gel », conseille-t-il.

A suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Lundi 15 Février 2021 à 2:40

TAGS