Textile guinéen : A la rencontre d'Aliou Diallo, concepteur de la marque Tokkora…

Guinée
Mamadou Aliou Diallo
Mamadou Aliou Diallo

CONAKRY-Mamadou Aliou Diallo, entrepreneur a lancé une marque de vêtements et de décoration intérieure "made in Guinea". Tokkora, c'est le nom de la marque avec laquelle, le jeune entrepreneur veut révolutionner le textile guinéen.

Son entreprise dispose aujourd'hui au moins de 10 employés. Mamadou Aliou Diallo compte conquérir le marché international du textile avec sa marque Tokkora. Africaguinee.com l'a rencontré dans son atelier à Sangoyah, où il confectionne des vêtements de toutes sortes : chemises, t-shirts pour hommes et femmes, robes, sacs à mains, etc.

AFRICAGUINEE.COM : D’où est venue l’idée de créer la marque Tokkora ?

MAMADOU ALIOU DIALLO : Le projet Tokkora est né d’une longue expérience parce que je suis dans cette activité depuis quelques années. J’ai travaillé avec des boutiques occidentales et des gens qui ont beaucoup d’expériences dans le domaine de la finition de la haute gamme. L’idée de créer cette entreprise qui s’appelle Tokkora qui transforme la matière première en produit fini, c'est pour pouvoir concurrencer les produits venant des autres pays. J’ai voulu associer cette expérience à cette envie d’entreprendre, de créer une entreprise guinéenne qui peut rivaliser les entreprises étrangères.

Combien d’employés avez-vous ?

A plein temps, nous avons 10 employés qui travaillent ici. Comme c’est un travail fait à la main, nous avons besoin, à chaque fois, de la main d’œuvre. La main d’œuvre peut augmenter en fonction de la commande. C’est-à-dire qu’à chaque fois que nous avons des commandes, nous prenons des gens pour pouvoir assurer la commande.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontées ?

Les difficultés majeures que nous avons sont beaucoup plus liées à la matière première qui vient de l’extérieur. Nous payons les files soit au Sénégal, au Mali ou au Burkina. Ce qui augmente le prix de vente. Ceci fait qu’il ne nous est pas facile de concurrencer le marché actuel du textile. L’autre difficulté est liée à la cherté de la matière première. Ce qui ne nous permet pas de proposer des produits concurrentiels. Il y a aussi la main d’œuvre. Nous sommes dans un secteur atypique. C’est-à-dire qu’à chaque fois que nous prenons une personne, il faut la former pour que l’intéressé puisse faire bien le travail.

Pourquoi avez-vous choisi d’investir dans ce secteur ?

Tous les pays qui sont développés se sont basés sur ce qu’ils savent faire. Et nous, en Guinée, l’artisanat fait partie de ce que nous savons faire. L’avantage d’investir chez soi, surtout dans ce secteur, c’est, entre autres, la création d’emplois ensuite une entreprise qui produit localement et qui exporte permet de faire entrer beaucoup d’argents dans son pays.

Quel message avez-vous à lancer aux jeunes qui veulent tenter par l’aventure ?

 Moi, je pense que l’eldorado se trouve chez nous ici. Il suffit juste d’aller le chercher. Je demande aux jeunes d’oser entreprendre. L’entreprenariat déjà c’est compliqué mais le résultat est aussi payant. Au lieu de perdre des années à chercher des papiers dans d’autres pays, on peut consacrer son temps dans son pays, investir et entreprendre. La solution n’est pas loin, elle est chez nous ici. La réussite, l’intelligence et la richesse n’ont pas de couleur de peau ou d’origine, il suffit juste de travailler. La différence entre nous et les autres ce qu’ils se mettent au travail très tôt.

Comment peut-on vous joindre ?

Nous sommes joignables sur Facebook et Instagram  sur le nom Tokkora, mais aussi sur WhatsApp avec le 00224 622 875 375. On peut également nous joindre par email : tokkora20@gmail.com. Nous sommes basés à Sanoyah dans la préfecture de Coyah.

Entretien réalisé Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

Créé le Lundi 08 Février 2021 à 16:53