Sidi, Maadjou,Lincoln condamnés : Une décision qui suscite l'incompréhension

Guinée
Les trois chroniqueurs d'Africa2015
Les trois chroniqueurs d'Africa2015

CONAKRY- C'est une décision de justice perçue, chez certains hommes de medias, comme un "coup de massue" administré à la liberté de la presse.

Trois journalistes guinéens viennent d'être condamnés par un tribunal de Conakry, sur la base du code pénal en lieu et place de la loi sur la liberté de presse. Cet arrêt de justice suscite l'incompréhension et l'indignation des hommes de medias.

Lire aussi-Boubacar Yacine Diallo : “Les mercenaires de la presse doivent être évacués”

Thierno Maadjou Bah, Sidy Diallo, Ibrahima Lincoln Soumah, célèbres chroniqueurs de l'émission "Africa 2015" de Nostalgie, ont été retenus coupables de "diffamation" et condamnés à deux mois de prison assorti de sursis et d'une amande de 500.000 GNF.

Des actions sont envisagées dans les prochaines heures, notamment par l'URTELGUI pour protester éventuellement contre cette décision de justice.

La goutte d'eau de trop

Une déclaration conjointe des différentes associations de presse est attendue dans les prochaines heures.

"On ne peut pas laisser passer cette affaire. C'est la goutte d'eau qui va faire déborder le vase. Il faut que chacun de son côté se lève pour faire comprendre aux juges que lorsqu'on parle de journalistes, il faut d'abord savoir le canal de la commission des faits. Si c'est par voie de presse ou autre", a confié le président de l'URTELGUI (union des radios et télévisions libres de Guinée), Aboubacar Camara.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 14 janvier 2021 à 10:48