UFDG: Averti par Cellou, Ibrahima Sory Camara réagit : "Si c'était à refaire…"

Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG et Ibrahima Sory CAMARA de Dabondy
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG et Ibrahima Sory CAMARA de Dabondy

CONAKRY-Après sa sortie médiatique musclée contre certains hauts responsables de la direction nationale de l'UFDG, Ibrahima Sory Camara de Dabondy été averti par Cellou Dalein Diallo. La décision du leader de l'Union des forces démocratiques de Guinée suscite une avalanche de réactions sur la toile. Mais que pense réellement le concerné de cet avertissement ?

Interrogé par Africaguinee.com, Ibrahima Sory Camara a déclaré qu'il a pris acte de cette décision. Toutefois, il a averti qu'il ne reculerait point. "Comme c'est une décision de la Direction nationale du parti, je reste derrière elle, j'en prends acte et le combat continue. Mais je rassure que cela ne me fera pas fléchir, ni ne me fera dérouter de mon combat. Ils ont estimé que ce que j'ai dit et là où je l'ai dit n'étaient l'endroit approprié et que j'ai violé le règlement intérieur du parti, en son article 10 et 11. Je reste derrière la décision. C'est un simple avertissement", a-t-il réagi.

Lire aussi-Cellou et son entourage à l'UFDG : " On va exclure les traîtres…"

Dans l'avertissement dressé par Cellou Dalein Diallo, il est reproché à ce militant membre de la cellule de communication de l'UFDG d'avoir tenu des propos "désobligeants" à l'endroit des membres de la haute direction du parti. En réaction, Ibrahima Sory Camara soutient que ce qu'il a fait n'est pas un crime et que si c'était à refaire, il l'aurait fait, mais d'une autre manière.  

"Jusqu'à preuve du contraire, je suis militant de l'UFDG, je continue le combat. Mais il faut savoir que ce j'ai dit n'est pas un crime. S'il faut le redire encore ce matin, j'aurai dit la même chose, conformément aux règlements intérieurs du parti. Ce que beaucoup parlaient tout bas, c'est ce que j’ai dit tout haut. Mon ambition et le seul souci que j’ai c’est le progrès de l’UFDG", a-t-il martelé.

"Cette décision ne va pas me faire fléchir ni me décourager. Je continue le combat avec tous les autres. S’il faut encore faire les mêmes remarques, conformément aux textes du parti, devant le président, le conseil politique, je le ferai. En disant attention, c’est ce que les militants pensent et veulent. Car mon seul souci, c’est de voir l’UFDG progresser", a-t-il tranché.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

 
Créé le Mercredi 13 janvier 2021 à 14:19