Ibrahim meurt dans les mains de la police Belge : Grande manifestation à Bruxelles…

Belgique
Manifestation à Bruxelles contre le meurtre d'un jeune guinéen avec la police
Manifestation à Bruxelles contre le meurtre d'un jeune guinéen avec la police

BRUXELLES-Un jeune guinéen est décédé dans des circonstances floues dans les mains de la police bruxelloise peu après son interpellation survenue le 9 janvier 2021.

Ibrahim, 23 ans, a été arrêté dans la nuit dans la capitale Belge, Bruxelles alors qu'il était en soirée à Saint-Josse, non loin de la gare du Nord, a-t-on appris.

Environs une et demi après son interpellation par la police communale, le jeune guinéen, a été déclaré mort.

On lui aurait reproché de n'avoir pas respecté le couvre-feu, instauré à Bruxelles dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19.

D'autres versions indiquent que le jeune a été interpelé juste parce qu'il aurait été surpris en train de filmer la police dans ses opérations nocturnes.

Lire aussi-Bruxelles: De la poudre suspecte à l'ambassade de Guinée à Schaerbeek

Ce mercredi 13 janvier 2021, des centaines de personnes sont rassemblées à la gare du nord non loin des lieux du drame pour manifester leur colère.  

"Nous sommes venus manifester contre le meurtre de notre frère Ibrahim décédé dans les mains des policiers belges. Il est mort dans des circonstances floues, donc aujourd'hui on est venu nombreux à la gare du Nord pour exprimer notre mécontentement et demander justice pour notre frère", a indiqué un manifestant, qui pense que de tels actes ne doivent pas se produire dans un pays qui se dit de "droit de l'homme".  

Des hématomes auraient été constatés sur le corps d'Ibrahim après le décès. Ce qui fait croire à certains qu'il a succombé suite aux bavures policières qui a viré au drame. Des enquêtes sont ouvertes, un policier a été placé en garde à vue.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 13 janvier 2021 à 17:33