Conakry: un haut responsable de la police poursuivi en justice pour "abus"…

Guinée
Zakaria Camara, DG de la police routière
Zakaria Camara, DG de la police routière

CONAKRY-Le Tribunal de première instance de Mafanco a émis une citation directe à l’encontre du directeur national de la Police routière, le colonel Zakaria Camara pour « abus de fonction et dégradation de biens privés ». La plainte a été déposée par l’avocat Me Thierno Souleymane Baldé

L’acte s’est passé à Bellevue dans la commune de Dixinn dans l’après-midi du mercredi 4 décembre 2019. Ce jour-là, l’avocat est venu garer sa voiture en face de la station-service pour, dit-il, aller dire bonjour à des amis. "Au moment où nous étions en train de discuter, une grue est venue se stationner devant ma voiture. Je suis immédiatement venu monter et démarrer afin de la déplacer. Le chauffeur de la grue a refusé de me laisser passer", précise la plainte de l'avocat consultée par Africaguinee.com

Malgré la supplication des riverains, souligne la note, les policiers ont embarqué la voiture sur la grue avec le propriétaire suivi des menaces du genre : « celui-là, il va voir » avant de démarrer en direction du carrefour Bellevue. « Une fois devant la police, le chauffeur s’est arrêté. Un agent de la gendarmerie qui était arrêté devant lui a demandé de faire descendre la voiture dès lors que j’étais à l’intérieur. Comme les gens commençaient à se regrouper autour de la grue, en leur demandant de faire descendre ma voiture, le chauffeur a démarré et a continué sa route. C’est en ce moment que deux types sont venus s’en prendre à moi physiquement en m’insultant, en me frappant. Comme je protégeais mon visage avec ma main ; il a fait sortir un teaser électrique et l’a utilisé sur moi. Il a continué à me frapper tout le long du trajet jusqu’à l’arrivée à Coleah», peut-on lire dans la plainte.

«Blessé à la main, sur les doigts et le pied droit» et avec «des courbatures sur (le) corps», l’avocat s’est fait consulter par un médecin qui lui a prescrit des médicaments et a sollicité l’obtention du document « par la loi » afin de se faire examiner par un médecin légiste qui a dressé un rapport médical.

C’est ainsi que le 5 décembre 2019, Me Thierno Souleymane Baldé a porté plainte devant le Tribunal de Mafanco «pour coups et blessures contre des agents de la police routière X et autres et destruction des biens privés».

Selon l'avocat, contre toute attente, le directeur national de la police routière qui «aurait dû donner des instructions fermes afin d’éviter que les agents sous son autorité ne s’en prennent arbitrairement aux citoyens (...), il s’est opposé à la comparution de ses agents de police poursuivis. D'où, estime l'avocat, "sa responsabilité". Cette attitude a valu au colonel Zakaria Camara d’être cité à comparaitre, le 18 janvier prochain, devant le tribunal de Mafanco pour « abus de fonction et dégradation des biens privés ».

Le plaignant parle d’ «acharnement» contre sa personne. Selon lui, «les mêmes agents de police » qui avaient embarqué sa voiture à Bellevue, le 4 décembre 2019, étaient venus à nouveau prendre, la même voiture garée, cette fois-ci, devant le Tribunal de Kaloum, le 7 octobre 2020. Depuis cette date, l’avocat n’arrive pas à récupérer sa voiture «détenue illégalement » par la police.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com  

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Mardi 12 janvier 2021 à 16:46