Urgent-Conakry : manifestation à Sangoyah, "des tirs entendus"…

Conakry
Manifestation à Sangoyah
Manifestation à Sangoyah

CONAKRY-Plongés dans le noir depuis la veille de Noel, des citoyens en colère ont envahi la rue ce lundi 11 janvier 2021 dans la matinée au quartier Sangoyah 2ème porte, commune de Matoto. Ils protestent contre l'indifférence des autorités face à leur souffrance. C'est la énième manifestation de cette nature dans ce quartier de la banlieue sud de la capitale.

Selon des manifestants interrogés par Africaguinee.com, il y a presque un mois que le quartier est dans le noir. Malgré leurs démarches menées auprès de la société d'électricité de Guinée, rien n'a changé.

«Depuis le 23 décembre on n'a pas le courant. Nous avons passé les fêtes d'années dans le noir. On a informé les autorités à travers les médias depuis la semaine dernière. Il n'y a eu aucun changement. C'est pourquoi aujourd'hui, nous jeunes de Sangoyah, avons décidé de barricader les routes afin de nous faire entendre et avoir une oreille attentive auprès des autorités», explique Mohamed Sylla qui précise que la société EDG est déjà au courant de cette situation.

Lire aussi-Conakry : la colère monte dans certains quartiers, des manifestations en vue…

« Quand notre transformateur a pété, c'est EDG même qui est venu le faire descendre et le transporter chez eux le 23 décembre. Depuis cette date, on ne nous a pas ramené notre transformateur et on n'a pas des informations concrètes. Le chef de quartier et le maire de la commune sont là, tant qu'on n'a pas l'électricité nous allons mener le combat jusqu'au bout» avertit le jeune manifestant.

 

"Tant que notre transformateur n'est pas là nous allons manifester» renchérit une jeune manifestante visiblement en colère.

Ces manifestants déterminés ont été dispersés à coup de gaz de lacrymogène par des policiers et gendarmes qui sont aussitôt arrivés sur les lieux. Des citoyens cloitrés chez eux ont témoigné à Africaguinee.com, que toutes les rues dans le quartier sont barricadées. Ils ont indiqué qu'ils entendent des tirs.

"Depuis le 24 décembre, nous n'avons pas le courant. Donc, ce matin les jeunes se sont rassemblés pour mettre fin ça. Ils ont barré sur l'autoroute ainsi que dans certaines bretelles du quartier. On souffre énormément. Ce qui se passe ce matin chez nous est très sérieux, je n'ai pas pu sortir pour aller au travail. Ça tire, vous entendez ?", a confié un citoyen terré chez lui.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 610-02-09-3

Créé le Lundi 11 janvier 2021 à 9:56