Décès d'un accidenté à Ignace Deen: Dr Awada menace de "sévir"…

Société
Dr Mohamed Awada
Dr Mohamed Awada

CONAKRY-Le Directeur Général de l'hôpital Ignace Deen vient de réagir sur la mort d'un accidenté aux portes des urgences de l'hôpital national Ignace Deen. Le patient grièvement blessé a été évacué d'urgence samedi soir par les services de la protection civile. Faute d'avoir bénéficié une prise en charge rapide par les soignants trouvés sur place, l'accidenté a rendu par “négligence”.

Interrogé ce dimanche 06 décembre 2020 sur cette affaire, Dr Mohamed Awada a déploré ce qui est arrivé. Il qualifie cette attitude de complot contre les règles régissant l'hôpital et la médecine. Le premier responsable de l'hôpital annonce que des sanctions seront prises contre le fautif.

« Il y a des règles à l'hôpital. Si quelqu'un a un comportement désobligeant vis-à-vis de ces règles c'est lui qui répondra. On n'a jamais dit à quelqu'un de ne pas s'occuper des malades, ce sont les b a bas de la médecine. La non-assistance à personne en danger, c'est la personne qui répond. Quand quelqu'un est en danger, il faut obligatoirement s'occuper de lui, il y a des médicaments qui ont été mis à la disposition des gens pour ça. Personne ne doit aller dans une logique qui n'est pas celle de l'hôpital», a martelé le Directeur Général de l'hôpital Ignace Deen.

Pour l'heure, il annonce qu'il n'a pas toutes les informations. Mais faut-il rappeler que le patient grièvement blessé est passé par Donka avant d'arriver à Ignace Deen. Le Directeur Général de la protection civile a affirmé que c'est là-bas qu'un médecin leur demandé de payer le prix de la perfusion qu'il devait administrer au patient. Une condition que la protection civile a aussitôt rejetée, en faisant observer au médecin que c'est un service public qui a déposé un patient dans un hôpital public. De discussions en discussions sur la prise en charge avec le médecin, l'accidenté a trouvé la mort sans aide médicale. Le Dr Mohamed Awada annonce qu'il va mener des investigations et que tous ceux qui sont impliqués seront sanctionnés.

«Demain lundi je vais vérifier ce qui s'est passé. Tous ceux qui sont fautifs seront suspendus. Le médecin, c'est un sacerdoce. Celui qui a un comportement qui n'est pas digne d'être médecin ou agent de santé, il ne peut pas rester dans la structure. Sinon on ne leur a jamais dit de ne pas s'occuper de quelqu'un ou de prendre de l'argent avec un patient. On a des médicaments pour que quand quelqu'un vient, on lui en donne. On est obligé de le prendre en charge, c'est pourquoi il y a les médicaments, la radio et le labo qui sont faits pour ça. Alors nous allons rechercher la personne fautive et la sanctionner et même la renvoyer au ministère de la santé » a promis Directeur de l'hôpital Ignace Deen.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664-76-76-28

 

Créé le Dimanche 06 décembre 2020 à 14:08