"Sale temps" pour les opposants: un autre adversaire d'Alpha Condé déféré…

Politique
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Les détracteurs du régime d'Alpha Condé traversent un "sale temps" en Guinée. Après l'incarcération de cinq figures de l'opposition, au lendemain de l'élection présidentielle, un autre opposant a été placé sous mandat de dépôt ce jeudi 26 novembre 2020.  

Accusé "d’atteinte aux intérêts de l’État, injures, menaces, xénophobie, racisme…", Mamadi Condé alias Madic 100 frontières, a été déféré cet après-midi à la maison centrale de Conakry où il doit séjourner durant tout le long de la procédure judiciaire engagée contre lui.

L’information a été confirmée à Africaguinee.com, par l’un de ses avocats. Selon Me Salifou Béavogui, le tribunal a placé Mamadi Condé sous mandat de dépôt, bien que, selon l'avocat, les droits de son client ont été violés par les enquêteurs.

« Madic 100 frontières a été déféré aujourd’hui et placé sous mandat de dépôt par de doyen des juges d'instruction bien que ses droits les plus élémentaires sont violés au cours de l’enquête policière. Il a passé près de trois semaines en garde à vue ce qui est inacceptable », a expliqué son avocat.

Mamadi Condé alias Madic 100 frontières proche de Cellou Dalein Diallo, va rejoindre Ousmane Gaoual Diallo, Chérif Bah, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui, Oumar Sylla alias Fonikè Mengué, Souleymane Condé…en prison.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 26 novembre 2020 à 19:50