Imbroglio des PV: La CENI a-t-elle demandé des "documents" à ses démembrements?

Contentieux électoral
Kabinet Cissé, président de la CENI
Kabinet Cissé, président de la CENI

CONAKRY- Le sujet est presque sur toutes les lèvres ces dernières 24h ! Une information selon laquelle l’institution de gestion des élections en Guinée, la CENI aurait demandé à ses différents démembrements à travers le pays de lui fournir des "attestations signées", défraie la chronique dans la cité.

Certains y voient en cette initiative une manière pour la CENI de préparer sa défense devant la Cour Constitutionnelle qui lui aurait de fournir des Procès verbaux, suite aux recours déposés par l'opposition qui conteste les résultats de la présidentielle. Certains responsables de l'UFDG ont d'ailleurs demandé à leurs représentants dans les démembrements de ne pas se plier à cette "injonction". De quoi s'agit-il réellement ?

Contactée par la rédaction d’Africaguinee.com, plusieurs responsables de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ont apporté des précisions sur cette affaire. Tous sont unanimes sur cette question.

Au bout du fil, le Président de cette institution nous a dit qu’il a appris cette information dans la presse.  « Je n’ai rien à dire sur ça. Au moment où on voudra communiquer, on communiquera là-dessus officiellement. Je n’ai rien à dire sur cette question. J’ai vu ça dans la presse au même titre que vous ce matin », a affirmé Kabinet Cissé.

Même son cloche chez le responsable de communication de la CENI. Lui d'ailleurs n'hésite pas à apporter un démenti. « Ce n’est pas vrai ça. Moi je n’ai vraiment pas cette information-là honnêtement », a aussi soutenu Mamadi 3 Kaba.

De son côté Alhassane Makanéra Kaké en charge du département juridique, également rapporteur de la commission de centralisation, a expliqué que logiquement cette idée n’a aucune raison. D’après ses explications, la CENI a fini de boucler son travail.

« C’est ma première nouvelle. Je ne vois pas la raison parce que la CENI a terminé avec ces élections. Donc je n’ai pas l’information mais je ne crois pas aussi (qu'elle soit vraie) pour la simple raison, moi j’étais le rapporteur de la commission de la centralisation, le même jour j’ai fini mon rapport, le même jour je l’ai déposé au Président de la CENI. Si c’est déposé, la CENI n’a plus accès. C’est comme si un étudiant compose, il rend sa copie et puis il sort. Il ne peut pas revenir encore pour dire ‘’je veux ma copie’’. C’est pourquoi logiquement je ne crois pas parce que ça ne sert à rien (…) On a transmis les dossiers à la Cour Constitutionnelle depuis dimanche», a martelé cet autre commissaire de la CENI.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

Créé le Jeudi 05 novembre 2020 à 17:34