Crise postélectorale en Guinée: plusieurs ambassades attaquées à l'étranger...

Diplomatie guinéenne
Attaque de l'ambassade de Guinée aupRès de l'ONU à New York
Attaque de l'ambassade de Guinée aupRès de l'ONU à New York

NEW-YORK-La crise postélectorale née de la contestation des résultats partiels de l’élection présidentielle du 18 octobre traverse les frontières guinéennes. Alors qu’à l’intérieur du pays, une vingtaine de morts a été enregistrée depuis le début de la crise, à l’étranger plusieurs ambassades ont été la cible de manifestants qui protestent à la fois contre les tueries, mais aussi contre les résultats de l’élection.

Après Bruxelles, Londres, Monrovia, Dakar, la Mission diplomatique Permanente de Guinée auprès de l'ONU à New York a été vandalisée ce jeudi 22 octobre 2020. Ce matin une manifestation de guinéens a été observée dans à la devanture de cette représentation diplomatique. Une manifestation qui a dégénéré. Le ministre guinéen des affaires étrangères dénonce ces attaques et parle d’une situation extrêmement grave.

« Nos ambassades sont victimes d'attaques en Belgique, à New-york, à Dakar et dans d'autres endroits ils sont inquiétés. Comment peut-on aller s'attaquer à ceux qui sont censés vous représenter à l'étranger et censés vous protéger à l'étranger ? Je pense que c'est très grave, il y a un état d'esprit qui est là et qui est extrêmement dangereux qu'il va falloir contenir. Il faut que les gens se ressaisissent. Il s'agit d'une nation, ce n'est pas une guerre, on est en train de construire la démocratie dans ce pays-là, ce n'est pas avec la violence ni avec les fausses informations. C'est très sérieux ce qui est en train de passer, les appels à la violence c'est dangereux. Le gouvernement est obligé d'assurer la sécurité des citoyens et du territoire », a martelé Mamady Touré.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Jeudi 22 octobre 2020 à 20:16