Manifestations et regroupements non autorisés : la police hausse le ton…

Manifestations à Conakry
Le ministre de Damantang Albert Camara entouré par de hauts responsables de la police
Le ministre de Damantang Albert Camara entouré par de hauts responsables de la police

CONAKRY-Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, vient de hausser le ton par rapport à la "multiplication de manifestations et de regroupements non autorisés" sans respect des "mesures barrières imposées par l’État d’urgence" en vigueur.

Dans un communiqué publié ce jeudi 3 septembre 2020, la police a averti que les "contrevenants à ces mesures" s’exposent à des sanctions prévues par le Code pénal et le Code de Santé publique.

"Les structures accueillantes lesdits événements sont susceptibles d’encourir les mêmes sanctions. D’ores et déjà, les services compétents ont été saisies des procédures judiciaires relatives auxdits événements", précise la note de la police.

En dehors d’une autorisation spécifique accordée par les autorités en charge de la lutte contre la pandémie du Covid-19, nul ne peut s’affranchir des mesures restrictives y relatives, prévient le département de la sécurité.

A suivre…

Africaguinee.com

 

 

Créé le Jeudi 03 septembre 2020 à 14:01