Guinée : Tidiane Koïta élu à la tête de l’Union Nationale des Orpailleurs…

Orpaillage
Tidiane Koïta élu à la tête de l’Union Nationale des Orpailleurs
Tidiane Koïta élu à la tête de l’Union Nationale des Orpailleurs

CONAKRY- L’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG) a un nouveau président. Il s'agit de M. Tidiane Koïta. Son élection a eu lieu ce dimanche 23 août 2020 lors du vote pour la mise en place du Bureau de l'Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG).

A l’issue de cette élection, M. Koita a décroché 137 voix sur 151 votants, soit 90,72%. Cette cérémonie électorale a eu lieu dans un réceptif hôtelier de la place, en présence des représentants du ministère des mines et de la géologie, du ministère de l’environnement des eaux et forêts, de l’administration du territoire et de la décentralisation ainsi que de la Banque Centrale.

Après la proclamation des résultats, le nouveau président qui a désormais la charge de diriger les destinées de l’UNOG pendant ces cinq prochaines années, a entamé son discours par féliciter et remercier, les responsables à tous les niveaux qui ont facilité le déroulement de ces activités.

« Vous avez décidé de porter votre confiance en ma modeste personne pour présider désormais les destinées de notre organisation commune. Je rends grâce à Allah qui a permis que tout cela soit possible aujourd’hui. Cette élection est aussi l’aboutissement d’un travail sans relâche de la commission de transition qui a su braver toutes les difficultés. Je voudrais vous remercier pour votre forte mobilisation et réaffirmer notre franche collaboration tout en sollicitant notre accompagnement pour la réussite de cet événement », a déclaré Tidiane Koïta.

Le nouveau président de l'Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG) promet d'être un leader de la paix et du renouveau pour redynamiser le secteur de l'orpaillage dans le pays.

 « Je sollicite vivement vos prières et votre soutien sans lesquels nous ne saurons redynamiser le secteur de l’orpaillage en Guinée. Je serai le Président de la paix, le Président du renouveau, le Président de la réconciliation, le Président du développement, le Président de la mobilisation de notre secteur », s’est engagé le nouveau Président de l’UNOG.

Le représentant du Ministère des mines à cette cérémonie à quant à lui invité les membres de l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée à l’entente et à la solidarité pour la prospérité de leur organisation.

« On a compris que ce qui nous divise est très mince par rapport à ce qui nous rassemble. Et puisqu’on a des valeurs qui nous rassemblent, qui sont des héritages pour nous, nous devons nous donner les mains, se pardonner et s’accepter. Celui qui travaille dans l’or, le diamant ou dans l’argent, doit avoir une qualité humaine exceptionnelle. Tout le monde est disposé à vous accompagner donc on n’attend que vous », a assuré M. Fodé Bérété.

Dans son intervention de circonstance, le représentant du gouverneur de la Banque Mondiale a parlé des défis qui attendent le nouveau bureau de l’UNOG. Alpha Sow a tenu à rassurer les orpailleurs de Guinée que la BCRG sera à leur entière disposition pour leurs transactions financières.

« Beaucoup de défis vous attendent à savoir participer au développement local, surveiller l’utilisation des enfants dans les zones minières, la protection de l’environnement en synergie avec les sociétés minières, réfléchir à l’après-activité d’orpaillage, créer l’emploi en transformant les anciennes sites, en aidant la pisciculture. Monsieur le gouverneur dit qu’il ne ménagera aucun effort pour vous accompagner dans votre activité. La banque centrale est à votre entière disposition surtout dans les transactions financières », a promis Alpha Sow.

L’impact de l’exploitation artisanal de l’or sur l’environnement préoccupe le ministère de l’environnement des eaux et forêts. C’est pour cette raison que leur représentant à cet événement n’a pas manqué d’attirer l’attention de ce nouveau bureau sur ce phénomène.

« L’aspect environnemental sur les lieux où l’orpaillage est pratiqué reste lamentable. Cet aspect dépend beaucoup de l’organisation et de la promotion des synergies que des orpailleurs en particulier. Nous sommes réellement réconfortés puisque les codes qui régissent le fonctionnement des différents secteurs, comme les mines, l’environnement et l’administration du territoire, ont mis un accent particulier sur l’importance de la protection de l’environnement et de la santé humaine », a laissé entendre le présentant du ministre Oyé Guillavogui.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Mardi 25 août 2020 à 18:43