Manifestations à Bamako : quarte morts, un guinéen serait parmi les victimes…

Bamako
Manifestation à Bamako contre le régime d'IBK
Manifestation à Bamako contre le régime d'IBK

BAMAKO-Au moins quatre personnes ont tuées à Bamako, la capitale malienne, en proie à des manifestations pour la démission du président Ibrahim Boubacar Keita (IBK), arrivé au pouvoir en 2013 et réélu en 2018 pour un second quinquennat.

Les heurts insurrectionnels qui ont éclaté vendredi se sont poursuivis dans la journée du samedi 11 juillet 20, dans plusieurs quartiers de la capitale malienne.

Quatre civils ont perdu la vie, selon un dernier bilan des affrontements entre manifestants répondant à l’appel du mouvement du 5 juin, incarné par l’influent imam Mahmoud Diko, et les forces de l’ordre.

Parmi les victimes, il y aurait un jeune guinéen du nom de Mamadou Bah, infirmier de profession. Il aurait été touché par une balle vendredi, a-t-on appris de sources concordantes.

Pour le moment, nous n’avons pas pu entrer en contact  avec l’ambassade de Guinée à Bamako pour avoir plus de précisions sur les circonstances de la mort de ce guinéen.

Depuis le début de la crise, le président malien a multiplié les gestes d’apaisement, lâchant du lest face à certaines exigences de l’opposition  pour décrisper la situation. Il a notamment annoncé la dissolution de la Cour Constitutionnelle fragilisée par des démissions en cascades et un gouvernement d’union nationale.

L’opposition qui a enregistré de nombreuses arrestations parmi ses leaders, a rejeté cette concession du Président IBK contesté. Après 48 heures de violences, l’imam Mahmoud Diko, grande figure de la contestation a appelé au calme. 

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 12 juillet 2020 à 16:57