Préparatifs de l’élection présidentielle: le comité inter-parties se concerte…

Politique

CONAKRY-En prélude aux élections présidentielles prévues le 18 octobre en Guinée, le comité inter-parties (CIP) a tenu ce vendredi 03 juillet 2020 sa première réunion à Conakry. Avec l'appui de l’ONG National Democratic Institute (NDI), cette rencontre était axée sur la présentation des dispositions relatives à la mise en place des démembrements, la révision exceptionnelle des listes électorales complémentaires et le chronogramme de la présidentielle de 2020.

Outre les responsables de la CENI et de NDI organisateurs de l’évènement, la rencontre a connu la participation de plusieurs formations politiques, des représentants de la société civile ainsi que des partenaires techniques et financiers. Dans son speech, le président du CIP a interpellé les partis politiques, leur demandant d’œuvrer pour la tenue d’un scrutin inclusif, transparent et sans violence.

«Les élections présidentielles de 2020 sont un élément majeur de mise en œuvre des acquis démocratiques et de l’Etat de droit. Pour réussir ce pari, tous les acteurs électoraux impliqués dans le processus, doivent jouer leur partition dans l’organisation d’élections apaisées, inclusives et transparentes. Ce, dans une dynamique de concertations permanentes. La CENI reste ouverte à recevoir les propositions, les suggestions, les contributions, voire à être sollicitée par les partis politiques. Mais seulement, la CENI va rester à égale distance avec les partis politiques, pour s’assurer de sa neutralité», a déclaré M. Bakary Mansaré.

Pour sa part, le directeur pays de l’ONG National Democratic Institute (NDI) a exprimé la nécessité de soutenir cette activité de la CENI pour faire face aux enjeux de la prochaine présidentielle. Paul Amegakpo invite les acteurs concernés à un dialogue constructif.

« Il est important de s’assurer que les conditions d’une élection libre, inclusive, transparente et apaisée soit réunies. C’est le souci majeur de la CENI qui est le seul réceptacle de toutes les expressions légitimes de bonne organisation d’une élection. Nous n’avons ménagé aucun effort pour réunir les conditions idoines et exceptionnelles, pour rendre possible cette première session. Nous sommes fondés d’espoir que les échanges serviront à baliser la voie pour des actions concertées, responsables, dans le cadre d’un dialogue constructif », a lancé Paul Amegakpo

A la deuxième phase des travaux, la directrice du département fichier électoral à la CENI a présenté les dispositions mise en place pour l’opération de révision à titre exceptionnel des listes électorales. La CENI  a proposé la date du 17 juillet 2020 pour le début de cette opération qui aura une durée de 15 jours. Madame Djenab Camara  a expliqué que cette activité va consister notamment à faire l’assainissement du fichier, la radiation des électeurs décédés, l’enrôlement des nouveaux électeurs, l’actualisation de la cartographie des bureaux de vote et affectation des électeurs. 

« Tous ceux  qui se sont fait enrôler qui n’ont pas reçu de carte d’électeurs peuvent revenir se faire enrôler », a rassurée Djenab Camara.

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Samedi 04 juillet 2020 à 14:28