Mali: Au moins 30 villageois tués par des hommes armés

Mali

Les assaillants, montés sur des pick-ups, ont attaqué quatre villages dogons. Parmi les victimes figurent des femmes, des enfants et des vieillards.

Au moins 30 civils ont été massacrés cette semaine par des hommes armés dans l’attaque simultanée de plusieurs villages dogons dans le centre du Mali, un des principaux foyers de violence dans le pays en guerre, ont indiqué des responsables locaux.

Les faits sont survenus mercredi dans le secteur de Bankass, mais n’ont pu être vérifiés que vendredi, faute de sources fiables dans une zone d’accès difficile à l’information.

Le centre du Mali est depuis 2015 le théâtre d’exactions en tous genres: attaques menées par un groupe affilié à Al-Qaïda et emmené par l’imam peul Amadou Koufa, violences intercommunautaires, massacres de villageois, règlements de comptes et actes crapuleux.

Tuerie barbare

Des hommes armés en tenue de combat et montés sur plusieurs pick-ups ont attaqué simultanément quatre villages de l’ethnie dogon où ils ont semé la terreur du milieu de l’après-midi jusqu’au début de la nuit, a dit un responsable local joint par téléphone et s’exprimant sous le couvert de l’anonymat pour des raisons de sécurité.

L’attaque a fait «au moins 30 morts, dont des femmes, des enfants, des vieillards (et) de nombreux disparus», ainsi que d’importants dégâts matériels, a-t-il dit.

Un haut représentant de l’administration s’exprimant lui aussi sous le couvert de l’anonymat a confirmé «la mort d’une trentaine de civils, tués de manière barbare par des hommes armés dans plusieurs villages».

AFP

Créé le Samedi 04 juillet 2020 à 7:49