Fait inédit à Kindia : Une mosquée vandalisée, des pertes estimées à 40 millions…

Echo de nos régions
Mosquée Taifa
Mosquée Taifa

KINDIA-Les faits se passent de commentaires ! Une Mosquée vient d’être attaquée par des voleurs à Kindia. Située dans le secteur Tassen dans le district de khaliakhory, sous-préfecture de Damakania, la mosquée Taifa a été victime d’actes de vandalisme dans la nuit du vendredi à samedi 04 juillet 2020. Construite en 2011, cette maison de Dieu a été victime d’incendie au mois de novembre 2019.

A peine rénovée par une personne de bonne volonté, elle a été la cible d’inconnus qui l’ont vandalisée. Les assaillants ont volé presque tout le contenu de cette maison de Dieu. Selon l’imam, les voleurs ont emporté des objets dont la valeur est estimée à  plus de 40 millions de francs guinéens.

« Cette mosquée avait été victime d'un incendie. Après ce drame, elle a été rénovée par des personnes de bonne volonté. Dans la nuit d'hier, des personnes de mauvaise foi sont venues la vandaliser. On ne sait comment les assaillants ont fait pour s'introduire dans la mosquée et voler son contenu. Ces gens n'ont pas seulement volé dans la maison de Dieu, mais ils ont aussi détruit des choses à l'intérieur. Les disjoncteurs, les fils conducteurs, la porte à vitre de l'imam ont été détruits. Ils ont  ensuite perforé les plafonds et  emporté 6 ventilateurs ainsi que les emplis. Le coût de ce qui a été volé peut être estimé à plus de 40 millions de francs guinéens », explique Elhadj Abdoulaye Diaby l'imam de la mosquée Taifa.

Partagé entre choc et interrogation, l’imam interpelle les autorités et lance un appel à l’aide aux bonnes volontés.

« On ne sait pas comment ils ont pu rentrer dans la mosquée. Nous avons les clés ici. Aucune porte extérieure ni une fenêtre n'a été cassée. C'est pourquoi on se pose la question comment ils ont vraiment pu rentrer dans la mosquée. Même la montre a été emportée. Actuellement, on ne peut pas pointer du doigt sur quelqu'un, mais quand ça continue de la sorte, on s’interroge. Nous ne sommes pas bien placés pour incriminer quelqu'un, nous restons derrière les autorités et nous demandons encore aux personnes de bonne volonté de nous venir à l'aide à nouveau pour l’équipement de la mosquée », lance El hadj Abdoulaye Diaby.

Depuis Kindia, Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Samedi 04 juillet 2020 à 20:51

TAGS