Manifestation du 8 juillet : Pourquoi le Gouvernement ferme la porte au FNDC?

Guinée
Damantang Albert Camara, l'opposant Cellou Dalein Diallo, Bouréma Condé
Damantang Albert Camara, l'opposant Cellou Dalein Diallo, Bouréma Condé

CONAKRY-Alors que le Front National pour la Défense de la Constitution a adressé des courriers d’informations aux mairies de Matoto, Matam, Dixinn, Kaloum pour la tenue de sa manifestation du 08 juillet, le gouvernement guinéen a tranché. A travers les ministres de la Sécurité, de la protection civile et de l’administration du territoire et de la décentralisation, les autorités guinéennes ont indiqué qu’il est inenvisageable d’organiser des marches en cette période de pandémie de Covid-19 dans le pays.

“ Je ne pense pas qu'une autorité ou une mairie ait été saisie d'un événement le 8 juillet 2020. Tant que ce n'est pas fait, pour nous il n’y a pas de marches ou d'évènement. S'il y en avait eu, effectivement c'est tout à fait impossible de faire respecter la distanciation sociale lors d'une manifestation de rue. On l'a vu dans d'autres pays et ça été d'énormes problèmes. Je pense que la raison va l’emporter. Ceux qui prévoient à se livrer à ce genre d'activités vont revenir à des meilleurs sentiments parce qu’il y va de la santé publique. Et je ne vois  pas comment on peut respecter les mesures barrières lors d'une manifestation”, a tranché  Albert Damantang Camara.

Abordant dans le même sens, le ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation dira que pour lui, l'heure n'est pas à l'organisation d'une marche pacifique. Mais plutôt de continuer à respecter les mesures barrières pour l'éradication définitive du covid-19 en Guinée.

“J'avoue que le contexte est bien connu. L'organisation mondiale de la santé continue de tirer tous les jours la sonnette d'alarmes. Le Covid-19 est encore plus présent que jamais. La pandémie est loin d'être éradiquée. Et donc l'appel du summum de la santé est celui-là. Ne relâchez pas vos mesures, partout le relâchement a été concédé, le mal est revenu avec beaucoup plus de gravité. En Guinée, vous êtes témoins les jeunes ont commencé partout à jouer leur football. Se touchant et émettant des gouttelettes. Le mal n'est pas éradiqué. Eradiquer le Covid-19 en 60 jours signifie que nous devons faire en sorte que la propagation puisse être freinée. Je ne vois pas là où nous sommes en train de dire il faut observer la distanciation comment va se faire une marche. Indépendamment d'ailleurs des mesures réglementaires que gèrent les maires, les gouverneurs et les préfets par rapport à l'organisation d'une marche pacifique. Donc pour le moment, comme l'a dit le ministre de la sécurité, nous ne parlons pas de marche. Nous parlons du resserrement des mesures sanitaires de sécurité”, a appuyé le Général Bouréma Condé.

Pour le moment, le FNDC n’a pas encore réagi après cette sortie de ces responsables du gouvernement guinéen.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664-72-76-28

 

Créé le Mercredi 01 juillet 2020 à 11:00