Attaque du siège du RPG à Kankan : "Ils ont tout cassé...", selon un témoin

Manifestation à Kankan
Attaque du siège du RPG à Kankan
Attaque du siège du RPG à Kankan

KANKAN-Le siège du RPG à Kankan a été  la cible de certains manifestants ce mardi 30 juin 2020, en marge des émeutes contre le maque de courant. Les locaux du parti au pouvoir situés au quartier Timbo dans la commune urbaine ont essuyé des jets de pierre, blessant certains occupants et endommageant des commodités de conversation.

Interrogée sur les circonstances de cette attaque, Alamako Kanté qui réside au siège explique : « Ils sont venus à la maison ici à Timbo au siège du RPG. Ils ont commencé à jeter des cailloux sur la maison et sur ses résidents. Il y a une dame qui a été blessée à la main par un caillou. On l’a soigné sur place, on ne l’a pas envoyé à l’hôpital », a-t-elle expliqué.

La ville de Kankan a été le théâtre de violents heurts aujourd’hui. Des jeunes exaspérés par le manque de l’électricité ont bravé l’interdit des autorités pour se faire entendre. Des centaines de manifestants ont pris d’assauts certaines grandes artères de la ville pour exprimer leur ras-le-bol. Il y a eu des blessés et de nombreuses interpellations dont l'un des leaders de la contestation "Béky Love", qui a été finalement libéré en début de soirée.

Encore sous le choc, la résidente du siège souligne que les auteurs de cette attaque les ont agressés à tort.  « Moi je pense qu’on nous a accusé à tort, parce qu’ils disent qu’ils manifestent pour l’affaire de courant alors que nous n’avions rien à voir dedans. Vous voyez, ils ont gâté beaucoup de choses ici : les chaises, les tables…même les fils qui étaient là, ils ont tout détruit. Ils ont détruit beaucoup de choses en proférant des injures avant de quitter », raconte Alamako Kanté.

Dossier à suivre…

Africaguinee.com

 

Créé le Mardi 30 juin 2020 à 20:16