Wagons de Dubréka-Express : De l’argent "jeté" par la fenêtre ?

Transport ferroviaire
Wagon destiné au train Dubreka Express
Wagon destiné au train Dubreka Express

CONAKRY- Annoncé en ‘’grande pompe’’ pour desservir la capitale guinéenne et sa périphérie, le train Dubreka Express tarde à être mis sur les rails. Pourtant, le Gouvernement guinéen avait acquis des wagons destinés à la mise en marche de cette locomotive. L’achat des quatre voitures avec MBC (Morges Bière Cossonay) SA avait fait du bruit dans la cité. 

Un an après l’acquisition desdits wagons par la SNCFG (Société nationale des chemins de fer de Guinée), cette locomotive peine  à entrer en activité. Mais pourquoi donc ? Africaguinee.com a cherché à en savoir davantage avec la Direction Générale de la Société Nationale des Chemins de Fer de Guinée (SNCFG).

Au micro d’un de nos reporters, un haut responsable de la SNCFG a énuméré quelques soucis qui ont empêché ce mastodonte de renforcer la mobilité des personnes et de leurs biens dans la ville de Conakry et de ses environs.

‘’ Notre priorité c’est de renforcer la mobilité urbaine par le chemin de fer à Conakry. Nous sommes un peu bloqué par ce que nos partenaires russes ne sont pas là. Ce qui restait à faire, c’est une petite révision des locomotives (…), nous n’allons pas attendre la construction des gares  mais il faudrait activer cela pour que les populations se sentent à l’aise. En réalité, nous sommes en train de voir comment relancer ça rapidement’’, a développé M. Fonfing Diakhaby Directeur Général Adjoint de la SNCF.

Mises en service en 1964, ces voitures rénovées à trois reprises (1984, 1994,1996) ne disposent pas de climatisation. Ils ont une capacité de 90 voyageurs. Le prix d’acquisition de ces voitures est de 5 000 francs suisses hors taxe (environs 4970 dollars). Les matériels ont été importés par l’acheteur à ses frais, sans garantie. Le transport de ces voitures a coûté 137.900 euros, au gouvernement guinéen.

Selon M. Fonfing Diakhaby, en ce qui concerne le projet du train Dubréka-Express tout le matériel escompté est là. Mais selon ce cadre du ministère des Transports, il serait invraisemblable de lancer ce train sur le terrain sans faire une petite révision technique.

‘’ Les locomotives sont là et tous les wagons avec. Il faut construire les gares  et la voie à emprunter. Cette voie est celle minière,  c’est-à-dire les installations de la société RUSAL il faut que l’on s’accorde avec cette société, construire les gares et voir comment procéder au renforcement des capacités des 42 km 700 m que nous voulons utiliser (Conakry-Dubréka). Nous avions commencé le travail mais entre-temps les contacts n’ont pas pu se poursuivre à cause de la pandémie liée au Covid-19, puisque la plupart des Russes sont rentrés chez eux et nous n’avions pas d’intermédiaires à ce sujet’’ a expliqué, le DGA de la SNCFG.

A lire aussi-Wagons de Dubréka Express : les documents au delà des annonces…

Le transport des personnes et de leurs biens nécessitant assez de sécurité, souligne M. Fonfing Diakhaby qui précise que Dubréka -express ne sera lancé qu’à la fin des grandes pluies.

‘’Pour le mettre sur rail je penserais à début Octobre 2020 c’est-à-dire après les grandes pluies pour nous permettre de  nettoyer la voie ferrée’’ a annoncé le Directeur Général Adjoint de la SNCF.

Dossier à suivre…

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Lundi 29 juin 2020 à 10:45

TAGS