KINDIA : ENABEL accompagne les centres d’autonomisation des femmes de Guinée

Société

KINDIA- L’Agence Belge de Développement ENABEL s’implique activement dans la création d’emplois et l’autonomisation des femmes dans les villes de Kindia, Mamou etPita à travers deux de ses interventions (projets). Il s’agit de « Elle Decide » qui s’occupe de la santé sexuelle et reproductive et ‘’Entrepreneuriat Féminin’’ qui intervient en soutien à l’autonomisation des femmes. 

Ce samedi 27 juin, Enabel a procédé à la remise de 60 machines à coudre, 12 marmites, 30 futs d’huile avec toutes les matières premières pour la production des savons et masques ainsi que de 1000 kits hygiéniques, à l’endroit des Centres d’Autonomisation des Femmes (CAF) de Kindia, Mamou et Pita Cette remise a eu lieu au sein du centre d’autonomisation des femmes de Kindia, a constaté sur place Africaguinee.com.  

Financés par le royaume de Belgique, les projets ‘’Elle décide’’ et ‘’Entrepreneuriat féminin’’ apportent un appui considérable aux Centres d’Autonomisation des Femmes (CAF) sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou. Le soutien se matérialise, d’une part, par d’importants dons d’équipements visant à renforcer les capacités de production des CAF, et d’autre part, la réalisation de séances de formation en technique de sensibilisation communautaire relative à la Covid-19. 

. La mise en œuvre de cette action, financée à hauteur de 45.633 euros, permettra l’autonomisation de 72 filles dont 60 en couture et 12 en saponification. 6000 masques seront également distribués de manière gratuite au sein de l’université de Kindia ainsi que dans les instituts de Mamou et Dalaba, dès la reprise des cours. 

 « Cet appui est composé de matériels de couture et de saponification. L’objectif visé c’est non seulement lutter contre la pandémie de Covid -19 en facilitant l’accès aux masques et savons, mais aussi créer et conserver de l’emploi à travers les centres d’autonomisation des femmes que nous appuyons Au terme de cet appui nous pourrons créer 72 emplois directs dont 60 en couture et 12 en saponification.», a expliqué Mamadou Oury Aissatou Diallo, Intervention Manager entrepreneuriat féminin à ENABEL. Par ailleurs, il a souligné que c’est l’ensemble des projets d’Enabel en cours qui ont été mobilisés pour mener les actions de riposte contre le Covid19 et ce, dès l’apparition du premier cas.  Parlant de ces projets, M. Diallo précise : 

« Le programme bilatéral guinéo-belge est axé sur trois piliers : promotion de l’entrepreneuriat (projets entrepreneuriat agricole, urbain, féminin), promotion des droits sexuels et reproductifs (projet « Elle décide »), formation, études et expertises (projet « Capacita »).  

Fidèle à sa mission et à ses valeurs, ENABEL demeure aux côtés des femmes guinéennes pour rendre effectif leur désir d’autonomisation et accompagner leurs initiatives, au nom d’une solidarité agissante. 

105565241_687372565448592_3185768713638004939_n.jpg

Gerrit Johan Bosman Program Manager d’Entreprena s’est accentué dans son intervention sur le pourquoi de cet appui.

« Les centres d’autonomisation sont appuyés parce que nous sommes dans une logique d’entreprenariat et de création d’emplois, notamment pour les femmes. Dans le cadre du Covid, on a essayé de combiner l’action de riposte contre la pandémie avec la création d’emplois.», a indiqué M. Bosman.

Très ému, Antoine Ouendouno de la Direction Générale des Centres d’autonomisation des femmes n’a pas manqué de remercier Enabel pour cet important appui. 

« Cette remise d’équipements aux trois CAF est un ouf de soulagement. L’agence belge de développement a appuyé ces trois centres pour la prise en charge des femmes vulnérables pour leur autonomisation afin qu’elles puissent se protéger contre cette maladie. Nous remercions le royaume de Belgique pour cette initiative en faveur des femmes vulnérables de Guinée, surtout ces trois CAF », s’est réjouit M. Ouendouno. 

Il est à souligner que ce programme de partenariat continuera jusqu’en 2023. 

 

Depuis Kindia, Cherif Keita

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 29 juin 2020 à 19:17

TAGS