Arrêt sur image : L’imposant Baobab du palais du peuple s’affaisse, les langues se délient

Conakry
Le baobab du Palais du peuple s'affaisse
Le baobab du Palais du peuple s'affaisse

CONAKRY- C'est sans doute l'image du jour qui a retenu l'attention de plus d'un. Enfoncé entre le palais du peuple et la petite  lagune à quelques encablures du centre des affaires de la capitale guinéenne, le majestueux Baobab, témoin de plusieurs actes historiques de la Guinée s’est affaissé dans la nuit du 26 au 27 juin 2020.

Ce grand symbole de l’Afrique et de la Guinée en particulier a une immense valeur patrimoniale et culturelle. Il est d’ailleurs au centre de nombreux mythes et légendes tant il est ancré dans les cultures traditionnelles locales.

Cet imposant Baobab avec sa fière allure, n’a bien entendu pas fait de dégâts matériels ni humain.  Selon certains spécialistes, cet arbre a pour caractéristique sa longévité incroyable : certains Baobab ont plus de 2 000 ans. En revanche, leur croissance est très lente.

Si le Baobab est si connu c’est donc principalement pour sa forme si particulière, mais c’est loin d’être l’unique raison. En effet, ses propriétés sont nombreuses et toutes les parties de l’arbre peuvent être utilisées. Cependant, il reste essentiellement exploité à l’état spontané pour ses fruits ou ses feuilles.

Sa chute a obstrué le passage de la rentrée principale de la presqu’île de Kaloum. Depuis ce fait insolite, chacun y va de son commentaire. Certains vont jusqu’à prédire un signe  annonciateur d'une fin de règne.

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Samedi 27 juin 2020 à 21:25