Traité de hautain, coups bas subis, Alpha Condé: Mamy Diaby vide son sac…

Gouvernement
Moustapha Mamy Diaby, ex ministre des potes télécommunications et de l'Economie numérique
Moustapha Mamy Diaby, ex ministre des potes télécommunications et de l'Economie numérique

CONAKRY-Moustapha Mamy Diaby, l’ex ministre des postes, télécommunications et de l’économie numérique qui a cédé sa place ce jeudi 25 juin 20, à Oumar Said Koulibaly en avait gros dans le cœur. Le nouveau ministre en charge de la coopération à la présidence, a vidé son sac, commençant par les circonstances dans lesquelles, il a pris connaissance avec Alpha Condé.  

« Permettez-moi de commencer mon propos en exprimant à S.E. Mr le Président de la République toute ma gratitude et ma reconnaissance pour la confiance qu’il m’a accordée depuis notre première rencontre à Dakar en 2005 où j’étais fonctionnaire international, formateur à l’école supérieure multinationale des télécommunications. Lors de cette première rencontre il m’a demandé d’accepter de rentrer en Guinée pour travailler pour la nation, à ses côtés, quand il accédera au pouvoir », rappelle M. Diaby. 

Pourquoi je suis rentré servir mon pays…

Il ajoute qu’en 2010, lors de l’accession du Pr.Alpha Condé à la magistrature suprême de la Guinée, il était  Fonctionnaire International chargé des Politiques de télécommunications et TIC à la commission de l’Union Africaine, à Addis-Abeba.

« C’est alors que Mr le Président m’a demandé de rentrer pour apporter humblement mes compétences au service de notre nation dans le domaine des Télécommunications et TIC. En patriote et homme de parole, je suis rentré servir mon pays dans sa quête de développement et de bien être pour nos compatriotes », a-t-il dit. 

Environnement hostile 

Moustapha Mamy Diaby souligne qu’en 2011, lorsqu’il est arrivé à la tête de l'ARPT, il a trouvé un secteur des télécommunications désorganisé, non régulé et dont la contribution au bien-être des citoyens et au trésor public était très mitigé et marginal.

« Malgré un environnement très hostile, nous avons réorganisé l’autorité de régulation des Postes et Télécommunications afin qu’elle soit un interlocuteur crédible des investisseurs, un conseiller averti du gouvernement et un protecteur vigilant et impartial des populations. Ce pari a été gagné par une équipe jeune, dynamique et porteuse de valeurs qui font la fierté d’une nation », martèle-t-il, avouant ensuite que pendant toutes ces années, les relations avec les opérateurs n’ont pas été faciles à cause de la pression continue que son service exerçait sur eux pour satisfaire des promesses et contraintes politiques sans parfois tenir compte des réalités économiques du secteur privé.

Les coups subis ont été fréquents

« L’équilibre entre un environnement administratif ambitieux et un monde privé réticent nous met souvent dans des situations peu enviables. Les coups subis, le plus souvent de la part de personnes se réclamant du gouvernement ou proches de celui-ci ont été fréquents et nous ont parfois aidé à nous endurcir tout en gardant l’engagement patriotique, le professionnalisme et le sens de l’honneur. Je sais qu’il n’est pas coutume de dire certaines choses dans un discours de passation, mais j’ai entendu tant de choses qui me poussent à apporter  la lumière aux personnes justes, en y répondant ouvertement. En effet, mes valeurs m’interdisent de passer sous silence ces allégations en prétendant les ignorer. Par conséquent, par respect pour mon éducation, mes principes, mes convictions et la confiance qui m’est accordée par Monsieur le Président, je veux ici confirmer de façon solennelle que jamais  je n’ai bénéficié d’une quelconque largesse ou permis même une quelconque discussion douteuse avec  les acteurs  directs ou indirects du secteur des Télécommunications et TIC. J’ai fait un point d’honneur, d’honorer la confiance qui m’a été donnée de travailler pour mon pays mais plus que tout d’honorer les valeurs et  l’éducation transmises par ma famille », a confié l'ex ministre Mamy Diaby.

Traité de hautain…

L’ex ministre reste convaincu que la corruption est la base de tous les maux qui rongent et retarde les économies en développement et enracinent la mauvaise gouvernance en Guinée.

« Pour ma part, je reste convaincu et engagé à apporter ma contribution à la mise en œuvre des différents agendas Africains pour transformer positivement la vie des peuples de notre continent en général et de notre pays en particulier. Je voudrais remercier Mr le Président de la république pour le soutien et la confiance pendant toutes ces années car je ne connaissais pas l’administration publique de notre pays et ses contraintes de tous genres. J’ai appris et beaucoup appris, mais sans faille j’ai servi et servirai avec loyauté mon pays. Ne souhaitant aucun compromis m’a souvent valu d’être traité de hautain », martèle Moustapha Mamy Diaby.

Diallo Boubacar 

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 26 juin 2020 à 13:57

TAGS