Heurts intercommunautaires à Koyamah : blessés, incendies, pillages…

Echo de nos régions
Koyamah
Koyamah

MACENTA-Plusieurs personnes ont été blessées ce mardi 23 juin 2020 dans des violences intercommunautaires dans la sous-préfecture de Koyamah, à Macenta.

Un clame précaire est revenu sur les lieux après l’intervention des forces de l’ordre venues de Macenta en renfort pour s’interposer entre les deux belligérants.

Un citoyen basé à Koyamah a confié à Africaguinee.com qu’il y a eu plusieurs blessés dans les deux camps dont certains grièvement. Plusieurs magasins ont aussi été incendiés, d’autres pillés ensuite vidés de leurs contenus.

« Il y a eu une grosse bagarre ici le matin. Mais maintenant, le calme est revenu après l’intervention des militaires venus de Macenta en renfort. Actuellement chacun se trouve dans soi coin, mais il y a eu beaucoup de blessés dont certains dans un état grave. Trois magasins ont été incendiés, un autre a eu son contenu vidé », a expliqué ce citoyen de Koyamah au téléphone d’un journaliste d’Africaguinee.com.

L’attaque d’un lieu sacré appartenant à l'une des deux communautés en conflit est à l’origine de ces violences, a précisé notre source.  « C’est un lieu traditionnel  où des femmes d’une communauté vont pour faire l’excision qui a été profané. Des jeunes sont allés abattre le baobab sacré. On a porté plainte mais celui qui est derrière ça a refusé de se présenter. Lorsque les femmes se sont rendues là-bas, elles ont été attaquées par des jeunes. C’est ce qui a provoqué ces violences », a-t-il  expliqué.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mardi 23 juin 2020 à 19:03