Kindia : lancement d’un projet de confection de masques de protection contre la COVID-19

Publireportage
Cérémonie de lancement à Kindia d’un projet de confection de masques de protection contre la COVID-19
Cérémonie de lancement à Kindia d’un projet de confection de masques de protection contre la COVID-19

KINDIA- Le Programme d’appui à l’intégration socio-économique (INTEGRA) financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par trois Agences, à savoir : ENABEL (PNUD, UNCDF), ITC et GIZ s’implique dans la lutte contre l’épidémie de la COVID-19 en Guinée.

Chacune des agences de mise en œuvre a un Ministère d’ancrage.

Ces Ministères sont :

  • Pour ENABEL (PNUD, UNCDF) :Ministèrede la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes
  • Pour la GIZ : Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail
  • Pour ITC : Ministèredu Commerce

La GIZ (Agence de coopération internationale allemande) qui est l’une des trois agences de mise en œuvre du programme INTEGRA a lancé simultanément, ce jeudi 11 juin 2020, à Kindia, Mamou, Labé, Faranah et Kissidougou, le projet de confection de masques de protection contre la Covid-19 à travers le « Programme Education de base » en Guinée. 

L’objectif du projet est de contribuer à la limitation de la propagation de la pandémie Covid-19, de promouvoir des activités génératrices de revenus et de valoriser l’expertise des artisans locaux. Il vise aussi à former des apprentis bénéficiaires du programme INTEGRA en vue de leur insertion socioprofessionnelle. En tout, 85 000 masques seront confectionnés dont : 25 000 à Kindia, 15 000 à Mamou, 20 000 à Faranah (Kissidougou) et 25 000 à Labé.

Pilotée par INTEGRA, cette initiative va efficacement contribuer à la lutte contre la propagation de la COVID 19 dans les régions de Kindia, Mamou, Labé et Faranah. Durant plusieurs jours, les Centres d’Apprentissage Post Primaire et Secondaire en collaboration avec lesCoopératives des tailleurs et les Centres d’autonomisation des femmes des régions citées plus haut seront à la tâche pour mettre à la disposition des populationsles masques confectionnées.

La cérémonie de lancement de cette importante activité à Kindia a connu la présence des autorités de la ville et était placée sous la présidence du Gouvernorat.

Elhadj N'Fansoumane Touré, le préfet de Kindia, s’est réjoui de cet appui hautement significatif de la GIZ dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19. « Nous allons continuer à exprimer notre gratitude à l'endroit de tous ceux qui viennent accompagner les collectivités de la région de Kindia dans leur lutte contre la covid-19. Grâce à la GIZ à travers le fonds de l'Union Européenne, nous allons pouvoir confectionner 85 000 masques dont 25 0000 pour Kindia », s’est réjoui le préfet de la cité des agrumes.

Présent à cette cérémonie, Docteur Abdoulaye Barry, chef section planification, formation, recherche à la direction régionale de la santé de Kindia, a mis l'occasion à profit pour saluer l’implication du Programme INTEGRA dans la lutte contre la propagation de la covid-19 dans la cité des agrumes.

« C’est une satisfaction et un soulagement en ce sens que cet appui vient répondre à une demande que nous avons déjà adressée aux partenaires du système de santé. Nous nous réjouissons d’avance parce que c'est quelque chose qui est en train de créer une émulation dans le cadre de la lutte contre la pandémie », s’est félicité Dr Barry.

Rappelant l’implication significative de la GIZ dans l’identification des filières porteuses de croissance dans la région, M. Mohamed Cissé, l'Inspecteur Régional de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Kindia a indiqué que la motivation des bénéficiaires doit continuer.

« Depuis belle lurette nous travaillons avec la GIZ pour dépister les filières porteuses dans le cadre du projet INTEGRA. Ces filières porteuses nous ont édifiés sur une formation de courte durée que nous allons à l'avenir mettre en place. Mais compte tenu de la circonstance, nous avons voulu prendre l'une des filières porteuses qui est la couture. C'est raison pour laquelle il y a l'implantation des maîtres tailleurs et des apprenants tailleurs qui seront formés à cette occasion », explique M. Mohamed Cissé.

 

Depuis Kindia, Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 12 juin 2020 à 16:21

TAGS