Incendie à Matam: des victimes désemparées appellent le gouvernement à l’aide…

Incendie
Elhadj Bangaly Bangoura, victime de l'incendie
Elhadj Bangaly Bangoura, victime de l'incendie

CONAKRY-Un grave incendie s’est produit  ce dimanche 07 juin au quartier Mafanco situé dans la commune de Matam, causant d'importants dégâts matériels a constaté sur place un reporter d'Africaguinee.com.

Jusque tard dans la soirée d’hier, l'incendie peinait  à être maîtrisé par les sapeurs pompiers qui se sont débattus depuis 9h. Le feu s'est déclenché dans un bâtiment de stockage de matériels de construction et de pneus dans près d'une dizaine de magasins.

Si le drame n'a pas causé de perte en vie humaine, il faut noter cependant que le feu a consumé la marchandise qui était stockée à l'intérieur. Selon le ministère de la sécurité, les pertes subies par les victimes s’évalueraient à plus de 10 milliards de francs guinéens.

Selon El Hadj Bangaly Bangoura qui est l'une des victimes, l'origine de l'incendie n'est pas encore déterminée. Il précise tout même que les magasins à partir desquels le feu a débuté n'avaient pas d'installation électrique.

“Je suis venu trouver le feu mais je ne sais pas comment cela s'est produit parce que là on est en train de chercher comment maîtriser le feu. Néanmoins, les magasins où il y a eu le feu,  il n'y avait pas d'installation de courant électrique”, déclare t-il.

Parlant des pertes,  ce commerçant de profession déclare ne pas connaître de chiffres exacts parce que le feu continue de bruler reste du stock.

“Ce sont des pneus et des matériaux de construction qui sont partis en fumée. Parce que ce sont des magasins de stockage. Même hier on a débarqué un conteneur  de marchandises qu'on a stocké là-bas. Mais tout ça  est en train de bruler. Et pour le moment je ne peux pas évaluer le bilan de la perte ” ajoute-t-il.

Face à cette importante perte subi,  El Hadj Bangaly Bangoura lance un appel à l'endroit du gouvernement et de toutes les personnes de bonne volonté, de lui venir en aide.

“ Je remercie le bon Dieu parce qu'il n'y a pas eu de mort. Mais je suis triste parce que nous avons tout perdu. C'est pourquoi je demande de l'aide auprès de nos autorités notamment le gouvernement ainsi qu'aux personnes de bonne volonté afin qu'ils puissent nous assister. On a tout perdu et on ne sait pas comment faire pour se relever et survivre”, s’alarme cette victime du sinistre.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Lundi 08 juin 2020 à 10:39

TAGS