Un médecin basé àDonka se confie: “Pourquoi nous voulons aller en grève...''

Coronavirus
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Au centre de traitement épidémiologique de Donka, les professionnels de santé n'en peuvent plus et ils menacent d'aller en grève en pleine crise sanitaire de coronavirus en Guinée.

Ces médecins qui risquent leurs vies pour sauver les malades du covid-19 dénoncent leurs conditions de travail. Leur traitement n'est pas en adéquation par rapport au travail qu'ils abattent, nous raconte un médecin.

“Je suis enregistré au compte de l'ANSS, et il y a presqu'un mois depuis que je suis arrivé dans le site. Je fais partie des médecins qui se sont enregistrés pour déclencher une grève. Au fait, nous partons en grève pour réclamer un meilleur traitement. Nous prenons un énorme risque. Ce qu'on nous paie est trop petit. Nous n'avons pas de bus. Tout le monde sait qu'en cette période de pandémie il y a des risques. Nous n'avons pas un moyen de déplacement. Nous utilisons les transports en communs, c'est trop risqué.

En plus, quand nous quittons la maison et nous rentrons à nos domiciles, nous exposons nos familles. Nous pensons même que nous pouvons ramasser un tas de vers qui peut nous causer une maladie. On parle de Coronavirus, mais y a d'autres pathologies aussi. C'est pourquoi on a sollicité qu'on nous trouve des logements pour éviter d'exposer nos familles. Mais tout cela n'est pas encore acquis” regrette Dr.  B.B, interrogé par un journaliste d'Africaguinee.com.

Lire aussi-Les guéris du Covid-19 face au poids de la stigmatisation : témoignage choc de B.B…

L’épidémie de Coronavirus qui frappe le pays peine à être maitrisée. A ce jour, le pays a enregistré plus de 3300 cas de Covi-19, une vingtaine de morts et près de 2000 cas guéris. Ce médecin engagé dans la lutte contre le coronavirus en Guinée  ajoute que le traitement salarial n'est pas conséquent. Notre interlocuteur précise que lui en personne, il reçoit une prime journalière sans d’autres avantages supplémentaires.

“ Selon la liste proposée par l'administration, chaque médecin reçoit 200. 000 GNF par jour. Ce qui fait au total 6 millions francs guinéens par mois. Mais ça cde n'est pas grand chose surtout que c'est dans cette somme que nous prenons nos dépenses ”,  ajoute Dr B.B.

Le ministre de la Santé qui a été interrogé sur cette affaire, a indiqué que les revendications de médecins ont fait l'objet d'une réunion entre son département et les représentants des médecins. Le ministre Rémy Lamah confie que son département était en phase de finaliser le document pour le transmettre à la primature. Mais d'autres revendications viennent d'être rajoutées.

Une réunion est prévue ce jeudi 28  mai entre le ministre, certains responsables de l'ANSS et le représentant des médecins qui menacent d'aller en grève. Cette rencontre pourrait être sanctionnée par l'examen et la prise en compte de l'ensemble des revendications.

Dossier à suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (0022) 664-72-76-28

Créé le Jeudi 28 mai 2020 à 9:53

TAGS