Gouvernance Kassory : Cap sur le Ministère des Travaux Publics

Travaux Publics

Deux (2 ans) aujourd’hui que l’équipe que dirige Dr Kassory FOFANA est nommée. Gouvernement dans lequel figure au compte des travaux Publics, M. Moustapha NAITE. 

Après sa prise de fonction le 30 Mai 2018, une retraite avec les cadres du Département est organisée à Coyah pour faire le point du réseau routier guinéen et des actions à mener conformément à la lettre de mission.

En fin 2018, lors d'une conférence gouvernementale, le Ministre NAÏTÉ a reprécisé la vision du Chef de l'Etat et a présenter les grands travaux qui seront réalisés.

Dans la foulée, sous la présidence du Pr Alpha CONDE, est lancé la construction et/ou reconstruction de plus de 800km de routes nationales, de nombreuses voiries urbaines et de plusieurs ouvrages de franchissement. Les travaux d’entretien quant à eux, ont été réaménagés et se font au besoin.

A ce jour, l'on peut confirmer que quasiment tous les travaux sont en cours et d’autres finis que cela soit dans la Capitale, dans des villes en régions et sur les routes nationales. C'est factuel. Il suffit de voir sur le terrain.

D'un point de vue communicationnel, un compte-rendu de suivi est fait aux citoyens dans les moindres détails. (Twitter : @mtp_gn, Facebook : @TravauxPublicsGN).

L’engagement était de relancer la dynamique et de concrétiser tout l'effort fait depuis 2010 par les divers gouvernements dans le domaine des infrastructures routières.

Construire une route demande tout un long processus. Le bitume de roulement n'est que la dernière étape de ce processus qui peut durer des mois voire des années. 

La bonne nouvelle Deux (2) ans après, est que tous ces projets sont en cours et suivent le calendrier sous le suivi et l'évaluation des Missions de contrôle.

Sur www.mtp.gov.gn, une carte dynamique et des fiches projets renseignent sur ce qui se fait sur l'ensemble du pays. 

Je vous cite pêle-mêle, quelques-uns des chantiers et réalisations :

Coyah/Mamou/Dabola : 370km avec des dizaines de ponts dont celui de Linsan

-                Voiries Dalaba, Pita, Labé : 40,6km

-                Dabola/Kouroussa : 151 km

-                Voiries de Lola, Beyla : 25,1km

-                Gueckedou/Kondebadou : 35km

-                Kissidougou (PK63)/Gueckedou : 18,5km

-                Pont 8 Novembre/Belle vue : 3,76km

-                Kankan/Mandiana : 83km y compris le Pont de Sankarani dont la phase administrative est bouclée et les travaux pour bientôt. 

-                Lola/Danané : 39,75km

- Coyah/Forecariah/Farmoreah vers la Sierra Leone qui va commencer dans les jours à venir

-                Pont de Koussi (80ml)

-                Pont Soumba (75ml)

-                Pont sur le Milo (Kérouané) 85ml.

En plus, dans la Capitale, des passerelles et plus de 200km de routes resurfacées et reconstruites ; des petits ouvrages construits dans certaines préfectures.

Des financements bouclés pour Boke-Dabis vers la frontière Guinée Bissau et pour les échangeurs de KM36 et de Kagbelen dont les travaux vont bientôt démarrer. 

En perspective : Une route sur le littoral Sud jusqu’à la sortie du Km36 et vers Kindia qui sera reliée à plusieurs échangeurs dont Kagbelen et KM36.

Rien n'est fait quand il reste encore à faire. Beaucoup de tronçons urbains, de routes nationales et préfectorales sont encore en souffrance. Mais, la dynamique est là.

La route coûte chère. La préserver, c'est préserver l'investissement commun. Tout en critiquant ce qui se fait, nous devons prendre soin du minimum dont nous disposons. 

L'avenir du secteur routier guinéen ne peut être que prometteur.

 

 

BAH Amadou Tidiane 

(Chef Cellule Communication au Ministère des Travaux Publics)

Twitter : @bahoro09

Créé le Mercredi 27 mai 2020 à 17:59