Guinée : Kassory Fofana donne du sourire à certains enseignants...

Salaire des enseignants
Kassory Fofana et Aboubacar Soumah, leader du SLECG
Kassory Fofana et Aboubacar Soumah, leader du SLECG

CONAKRY-Ce mardi 19 mai 2020 est une journée de soulagement pour les enseignants qui avaient suivi la grève appelée par le Syndicat Libre des Enseignants-Chercheurs de Guinée (SLECG). Le gouvernement a joint l’acte à la parole en débloquant les quatre mois de salaires qui étaient gelés pour des raisons de grève.

Une semaine après l’annonce du dégel des salaires des enseignants grévistes, les Directions Préfectorales de l’Education DPE et les Directions Communales de l’Education DCE ont débuté ce matin la paye des quatre (4) mois de salaires qui ont été bloqué depuis de début de l’année.

Joint au téléphone par un journaliste de notre rédaction, un enseignant dont le salaire avait été gelé nous a confié qu’il a perçu ses quatre mois de salaires ce matin dans la commune de Matoto. Au bout du fil, Mohamed Ouamouno Camara qui n’a pas pu cacher sa joie a aussi témoigné que beaucoup d’autres enseignants ont pu entrer en possession de leur salaire ce mercredi 19 mai 2020 devant lui.

« Je vous informe qu’effectivement les enseignants grévistes ont commencé à percevoir leurs salaires bloqués dans les DPE et les DCE à partir de ce mardi 19 mai 2020. Personnellement, j’ai perçu mes quatre (4) mois de salaire qui été bloqué à la DCE de Matoto. Mais bien avant que je ne perçoive mes quatre (4) mois de salaire, il y a eu des camarades qui sont passés avant moi et qui ont perçu leurs quatre (4) mois  de salaire également. Donc je suis et j’ai été témoin oculaire, j’ai vécu les faits, ils ont été payé devant moi », nous a confié le Secrétaire Administratif du Bureau Exécutif National du SLECG.

Comment ont-ils pu tenir la période disette ?

 « Entre nous les enseignants du SLECG, il y avait la solidarité. C’est pourquoi quand quelqu’un avait un problème, on ne le sentait pas parce que tout le monde venait à son secours. C’est comme ça qu’on s’entraidait et surtout avec les bonnes volontés. Mais tout ça nous été enseigné par le Secrétaire Général Aboubacar Soumah », a expliqué Mohamed Ouamouno Camara.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Mardi 19 mai 2020 à 14:44